L’addition est pour moi!

tonvoisin-copie-1

Un supplément d’âme et l’addition, Tonvoisin de La Garlée

Editions Laura Mare, mars 2010

 

« Je vous ai vue vous diriger vers lui, et je vous ai haïe en vous pardonnant ». Cette femme dont il ignore tout, jusqu’au nom, passe devant lui sans le voir, tandis que lui ne peut en détacher son regard. Pour lui, c’est un coup de foudre. Une évidence. Pour elle, pas la moindre attention. La transparence. Mais comment rivaliser avec cet homme qui s’attire ses faveurs, de ces écrivains de renom dont les medias se font l’écho, lui l’auteur au succès si confidentiel ? Tout comme il se tient à l’écart de ce monde superficiel de paillettes et de strass, il se retrouve dans l’ombre de celle qu’il aime en secret. Cependant, « camusien » dans l’âme, il n’entend pas se résigner. « Sans passion, le monde serait triste et terne. Sans passion, la Terre serait en train de se balancer au bout d’une corde. »  Puisqu’il est plus facile de mourir que d’aimer, il fait le choix de vivre, par amour, pour l’amour, de l’amour. Pour Elle. Comment entrer dans sa lumière ? Comment trouver le chemin des mots à même d’apaiser ses maux ? Car l’amour est là qui le dévore, le malmène, faute de réponse,faute d’assouvissement. Faute de réciprocité. Son cœur bat, tape, cogne, saigne, souffle, s’essouffle, s’emporte, expire, soupire, désire. Il n’est plus qu’une hémorragie vivante en quête d’un seul regard, de quelques mots, d’une caresse, d’un baiser. Ces signes d’Elle qui se feraient garrot. 

Et de choisir la voie de sa voix, l’écriture, pour lui crier cet amour silencieux. Lui rédiger à l’encre du sang qui frappe ses tempes, qui pulse dans son cœur, ce roman dont elle sera l’héroïne à son insu. Elle, la cocaïne de ses jours et de ses nuits, sa drogue. Elle, son oxygène et son asphyxie, son enfer et son paradis. S’y reconnaîtra t-elle seulement?  Et à l’issue de cette parution, y répondra t-elle ? Viendra t-elle à ce rendez-vous, point de fuite des espoirs qui sont siens ou choisira t-elle la fuite, ô désespoir ? Acceptera t-elle son invitation à déjeuner, qu’il cesse de jeûner en-faim?

Il est de ces romans dont les émotions ne s’écrivent pas plus qu’elles ne s’écrivent : elles se vivent : « un supplément d’âme et l’addition » fait partie de ces très rares œuvres-là…

Tonvoisin de La Garlée est un auteur dont Cocteau eût pu dire : « Ecrire est un acte d’amour, s’il ne l’est pas, il n’est qu’écriture ».  Si l’auteur définit son rapport à l’écriture comme extrême, force est de reconnaître que ce feu qui le consume nous enflamme, nous lecteurs, et ô combien !

Un morceau de bravoure. Une œuvre MAGISTRALE.

 

Citation : « Aimer ce n’est pas du troc, aimer,  Madame, ce n’est pas vouloir, ce n’est pas désirer.; aimer c’est disparaître dans l’autre sans qu’il n’en sache rien, sans jamais se plaindre, sans jamais réclamer ; aimer commence toujours par la peur de soi, la peur de sentiments si violents que l’on craint de ne faire mal à l’être aimé. On devient garde-fou, du fou que l’on devient. »

 

 

Informations pratiques :

Prix éditeur : 16€

Nombre de pages : 160

ISBN : 978 2 918047 31 5

 

Blog de l’auteur : http://tonvoisin.over-blog.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s