Ma petite française, de Bernard Thomasson : les murs de la honte

 

 

Ma petite française, Bernard Thomasson

 

Editions du Seuil, août 2011

 

 

 

Les murs de la honte 

 

     Quand Hélène, la « petite française » devenue professeur d’université aux États-Unis, est invitée dans la capitale allemande en 2009 pour célébrer les vingt ans de la chute du mur, c’est tout un pan de son passé qui ressurgit. Une page de son histoire encore très prégnante malgré les trois décennies écoulées. Et pour cause…

 

« Les périodes charnières de l’existence ne rouillent jamais. Ni sous la pluie, ni sous les pleurs. »

 

     Dans l’avion qui la conduit vers Berlin, elle sympathise avec David, journaliste, envoyé spécialement pour couvrir l’évènement. A l’instar d’Hélène, David, d’origine juive, a avec cette ville un passé commun, des pièces du puzzle de ses origines à retrouver et à agencer. L’un comme l’autre prennent en effet conscience qu’ils ne peuvent tirer un trait sur leur passé, vivre dans le déni ou l’ignorance, s’ils désirent avancer. Leurs fondations, comme celles du mur, sont encore si fragiles…

 

« Jusqu’à aujourd’hui, je ne voulais pas croire à ce lien avec le passé. Je pensais pouvoir vivre ma vie, peinard, construire un avenir serein sans regarder dans le rétro. Or plus j’avance, plus ce manque grandit en moi, accapare de l’espace, m’apostrophe, réclame que je le comble. »

 

      Ces quêtes identitaires vont leur réserver une surprise bouleversante. Avoir vécu à Berlin n’est pas leur seul point commun…

 

     Et de découvrir aussi, sous la plume éclairée de l’auteur, que bien des murs subsistent, murs de la honte, invisibles mais ô combien intolérables. Barrières sentimentales, culturelles, sociales, politiques, ethniques s’érigent inexorablement autour de soi. Il n’y a pas un mur, mais des murs…

 

     C’est par conséquent un magnifique voyage dans le Berlin de la guerre froide où les restrictions donnaient lieu à toutes les exubérances et le Berlin d’aujourd’hui qui se reconstruit avec un passé lourd à porter, que nous offre de faire Bernard Thomasson. Une très belle ode à l’amour pour cette capitale européenne pittoresque à travers deux histoires sentimentales croisées.

 

Informations pratiques :

 

Prix éditeur : 18€

 

Nombre de pages : 263

 

ISBN : 978 2 02 105056 1

 

 

 

     Homme de radio et journaliste de renom, rédacteur en chef à France Info, Bernard Thomasson signe avec « Ma petite française » un brillant premier roman, après un recueil de nouvelles « Je voulais vous donner des nouvelles » paru aux Éditions Odile Jacob (2009)