Le Karinotron avec… Jean-Philippe Blondel !

227845_10150184002388740_735913739_7022252_8161598_n

  Né en 1964, Jean-Philippe Blondel, enseignant en anglais, est un écrivain prolifique qui publie souvent plusieurs livres au cours d’une seule et même année, que ce soit dans le registre des romans pour adultes ou pour adolescents. Une écriture fluide, telle une mélodie envoûtante, qui emporte le lecteur dès les premières notes, dès les premiers mots.

     « Accès direct à la plage », « 1979 », « Juke -Box », « This is not a love song », « Un endroit pour vivre », « A contretemps », » Au rebond », « Le babysitter », « Blog », « Qui vive? », « G229 », « Replay », ou encore le bouleversant  » Et rester vivant » en cette rentrée littéraire 2011, sont ainsi nés de sa talentueuse plume.

     Si Isaac Newton déplorait que les hommes contruisent trop de murs et pas assez de ponts, Jean-philippe Blondel est à contrario un grand bâtisseur de ponts, nous rappelant que nous faisons tous partie de la même humanité. Tel un caméléon, il se fond dans la peau de ses personnages et nous fait ressentir au plus près leurs émotions, au point que le lecteur se glisse dans ses pages et vibre au diapason de la vie des protagonistes. Chaque récit devient de fait une presqu’île reliée au continent des lecteurs, un magnifique pont d’encre et de papier…

 Le Karinotron de Jean-Philippe Blondel :

 

1-Votre livre de chevet :

 A la ra recherche du temps perdu de Proust – c’est en fait le seul livre que je garde toujours à proximité.

 
2- Vos lectures :

Variées et contemporaines. Environ 80 romans par an, la moitié en anglais, la moitié en français. Derniers coups de coeurs : Le Premier Ete d’Anne Percin, le Turquetto de Metin Artidi, Eleven de M.Watson, Limonov de Carrère.


3-Votre façon d’écrire :

 J’écris une heure par jour, sans exception. J’ écouteen boucle le morceau que j’ai sélectionné pour coller à l’univers du roman que j’ai entrepris. Ecrire une heure par jour, ce n’est pas de la discipline – c’est un plaisir égoiste.

4-Votre rapport aux lecteurs :

La question est vaste. Je suis un auteur discret au succès discret, donc je n’ai pas non plus une boite aux lettres débordante de courrier et c’est tant mieux – mes romans sont plutôt fait pour être murmurés et passés de bouche en oreille.

 5- Votre prochain livre :

Aucune idée. Je suis en période de latence. J’ai beaucoup publié cette année (2 romans en littérature générale, 2 en littérature ado), cela m’a épuisé, et là, j’attends avec sérénité qu’une idée forte advienne. En attendant, je fais mes gammes, j’écris toujours, même si cela ne va nulle part – aucune importance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s