La paupière du jour, de Myriam Chirousse, aux éditions Buchet Chastel : un impossible pardon

ob_d69668d584645e02d2e2c702c1140396_9782283026298

La paupière du jour, de Myriam Charousse

Éditions Buchet Chastel, mai 2013

Un impossible pardon

Avril 1994. Fait divers. Un homme meurt suite à une fusillade dans une bijouterie.

Dix-huit ans plus tard, l’assassin est relâché pour bonne conduite. Un affront insupportable pour la fiancée de la victime, Cendrine Gerfaut. Cendrine comme la cendre… Comme ce qu’il reste de leur crépitant amour. Sa vie s’est arrêtée en avril, au printemps de leur vie. Ses jours ne sont plus que des nuits depuis, des paupières du jour. Des bris de rêves. Et de décider alors de se faire justice elle-même. A défaut de pouvoir ressusciter son fiancé, elle le vengera. A vie volée, vol de vie.

P.403 : « Puisque je ne peux plus t’épouser ni mettre tes enfants au monde, je t’apporterai la tête de celui qui t’a tué. Je te vengerai, et ce sera ma seule et unique raison de vivre avant de te rejoindre ».

La jeune femme débarque donc à Barjouls, village natal du tueur. Officiellement, elle est botaniste et vient faire une étude de terrain. Il s’agit d’étudier si la radioactivité est normale dans cette région des Alpes-Maritimes. Officieusement, elle vient venger son défunt fiancé. Mais aussi crédible soit sa couverture, les habitants sont sceptiques. Dans ce petit village du sud, tout le monde se connait, s’épie, commente les moindres faits et gestes. Un village pétri de rancœurs, truffé de secrets, peuplé de superstitions, qui ne livre pas facilement la clef de ses mystères à une étrangère. Et le mystère de s’épaissir encore suite à ce message d’un corbeau : « Celui que vous cherchez n’est pas celui que vous croyez. »

Cendrine assouvira t-elle sa soif de vengeance? Benjamin Lucas, meurtrier de son fiancé, est-il vraiment l’homme à abattre?

Avec ce deuxième roman, Myriam Chirousse nous entraine dans une enquête peuplée de rebondissements, au coeur d’une nature luxuriante et généreuse et d’une galerie de personnages hauts en couleurs.

La paupière du jour. Le titre est à lui seul une invitation à ce qu’on pose le regard sur le livre. Et de fait, la couverture soulevée, on ne cille plus jusqu’à la dernière page.

Un roman captivant et remarquablement écrit!

505 pages – 22€ Parution le 7 mai 2013

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s