Le bonheur en prime, Emmanuelle de Boysson (Flammarion)

url

Le bonheur en prime, Emmanuelle de Boysson

Éditions Flammarion, mai 2014

Une folle parenthèse où la fantaisie est une invitation à se dépasser. Un roman optimiste qui nous rappelle que le bonheur est un pari sans risque.

Voilà plus de cinquante ans que Jules Berlingault, entêté et facétieux nonagénaire, habite l’immeuble. Un lieu de vie dont il se sent responsable et ardent défenseur de l’harmonie entre tous. Or ces derniers temps, ce n’est que crise à tous les étages.

Une lettre de son cupide neveu, le menaçant de le mettre sous tutelle de crainte qu’il ne dilapide « son » héritage, va le mettre hors de lui. Puisque ce petit imbécile en veut à son argent, il n’aura rien! Il annonce alors à son fidèle majordome depuis trois décennies, le bien nommé Gaspard, qu’il le désigne comme son légataire universel. Une merveilleuse nouvelle qui porte Gaspard aux nues. Et de projeter dans ses futurs lieux de villégiature, et d’imaginer ce qu’il s’offrira. Le rêve. Un rêve qui va tourner au cauchemar quand Berlingault entreprend de restaurer la bonne entente entre les locataires.

En effet, entre l’écrivain dépressif, la jeune artiste peintre et le couple au bord du divorce, rien ne va plus. Face à ces désastres, Berlingault, homme sage, réfléchi et apte au bonheur, se sent investi d’une mission : dispenser le bonheur autour de lui, être pour chacun un révélateur de ce qu’il a de meilleur. Pour mener à bien son entreprise, il invite tous ces habitants en vacances dans sa maison de l’île de Ré et les met face à un défi de taille : s’ils parviennent à s’entendre, à faire régner le bonheur autour d’eux et entre eux, alors… ils hériteront de sa fortune! Mais attention, il ne s’agit pas de jouer la comédie du bonheur. Il s’agit d’être véritablement heureux, d’apprendre à se dépasser, à croire en ses rêves. Bien évidemment, leur réussite signerait ce que Gaspard vit comme une spoliation. Ce dernier entreprend dès lors de tout faire échouer.

Une comédie drôle, tendre, optimiste, avec pour cadre la magnifique île de Ré la blanche. Une lecture idéale pour des vacances à Ré…ou ailleurs!

Publicités