Glissez Catherine Locandro dans votre poche!

L’enfant de Calabre, Catherine Locandro

Editions Pocket, juillet 2014

 

Une quête identitaire remarquablement menée!

« J’occupe un appartement à Bruxelles, mais j’ai le sentiment de n’habiter nulle part. Je suis de passage. Un corps désincarné, plus léger que l’air. » Frédérique, 39 ans, arrive à un moment de sa vie où avancer suppose d’avoir au préalable résolu les énigmes qui émaillent son passé. Effacer tous les points d’interrogation, combler les points de suspension, mettre un point final à ces non-dits familiaux, à ces secrets de famille qu’elle pressent sans pouvoir les identifier clairement. Une quête de soi incontournable. Vitale même.

Pour amorcer ces recherches, une photo. Sur ce cliché trouvé dans les affaires de sa mère à son décès, un couple : son père avec une inconnue. Mais surtout, un père qui affiche un visage doux, aimant, détendu, si éloigné du légionnaire renfermé qu’elle a connu. Un étranger. Qui est donc cette femme? Quelle place occupait-elle dans la vie de son père? Sa mère, détentrice de la photo, avait-elle cherché à savoir elle aussi? Et d’investiguer.

Une enquête magistralement menée, qui conduit l’auteur à nous faire voyager dans le temps et dans l’espace. Car parallèlement aux recherches qu’elle mène sur la Côte d’Azur et en Italie, combler les pièces manquantes du puzzle de son histoire familiale la renvoie en 1954 à Diên Biên Phu. Retour sur l’atrocité de la guerre d’Indochine, sur l’amitié philosophale entre deux légionnaires, Matteo et Vittorio, devenus frères de coeur, soudés à la vie à la mort. Quel rapport entre ces deux hommes et Frédérique? En quoi les liens qui les unissaient ont-il contribué à tisser la trame de sa propre existence? Et si le canevas familial qu’on lui avait présenté toutes ces années était faux?

L’enfant de Calabre est un roman remarquablement rédigé et construit. Un voyage poignant au coeur de soi, de cette nécessité pour tout un chacun de connaître ses origines, ce qui l’a façonné, pour pouvoir s’accepter, s’aimer et aimer à son tour….

Une écriture d’une sensibilité, d’une justesse et d’une finesse extraordinaires. Un suspens savamment entretenu. Un roman brillant à lire de toute urgence!

Publicités