Lecture sur papier ou liseuse électronique : qu’en dit votre cerveau?

Image-bébé-qui-lit-9

Les amateurs de livres n’ont jamais eu autant de choix, non seulement en termes d’ouvrages et de contenus, mais aussi en matière de formats. Aujourd’hui, tous les livres, journaux et magazines sont disponibles pour un prix abordable sur les tablettes, liseuses électroniques, et même les smartphones.

enfant-qui-lit

Selon une étude de l’institut Pew, la moitié de la population des États-Unis possède un e-reader ou une tablette. Entre 2011 et 2013, la proportion de la population qui a lu un « ebook » est passée de 17% à 28%. Au Royaume-Uni, 1 livre sur 4 acheté en 2013 l’a été sous sur un format électronique. Cependant, on peut se demander si leur lecture est équivalente sous ces différents formats? Selon la neuroscientifique Susan Greenfield, cet essor de la « culture de l’écran », comme elle l’appelle, a des implications majeures pour notre cerveau. Le Financial Times propose un bref aperçu des connaissances scientifiques en la matière:

 

4 commentaires sur “Lecture sur papier ou liseuse électronique : qu’en dit votre cerveau?

  1. Comme quoi, finalement, on ne sait pas encore grand chose sur ces fameuses différences entre format papier et support numérique… si tant est qu’elles existent vraiment ! Peut-être que, plus que le contenant, c’est le contenu qui importe, le contenu qui permet (ou pas) d’ouvrir les portes de la magie de la lecture. Gros bisous ! Myriam

    J'aime

    • En effet Myriam, je crois qu’au final, au delà de la question de place dans sa valise ou dans sa bibliothèque, il faut que la tablette apporte un réel plus avec la navigation hypertextuelle par exemple ( accès au dictionnaire, references encyclopediques) , pour se démarquer vraiment du livre. Pour ma part, et malgré les milliers d’exemplaires qui tapissent les murs déjà, rien ne remplace le toucher du papier, le bonheur de tenir le livre, d’en tourner les pages…

      J'aime

  2. Auteure et lectrice, j’ai mis un temps fou à me décider à acheter une liseuse.
    Mon bilan : la qualité de l’écran ressemble fortement à la qualité de la page d’un livre. Aucun inconfort. Pourtant j’aime le livre, le feuilleter, et le garder ! Mais, ne serait-ce pour le domaine gratuit, et pour découvrir des auteurs peu connus (comme moi) le numérique offre un avantage certain : les livres sont beaucoup moins chers. Et les auteurs n’en sont pas moins étonnants ou intéressants !
    Sympathique article ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s