Presque la mer, de Jérôme Attal (Hugo Roman)

Presque la mer, de Jérôme Attal

Editions Hugo Roman, Collection Stéphane Million, mai 2014

 

Envie de repartir en vacances? Jérôme Attal vous offre « presque » la mer!

A Patelin, c’est la réunion de crise. Pensez donc, le vieux docteur Landreux prend sa retraite dans trois jours et il n’y a personne pour le remplacer. Car de nos temps, les jeunes médecins sont de plus en plus difficiles quant au cadre de vie dans lequel ils désirent exercer. Et le village de Patelin n’a pas franchement d’atouts, c’est même davantage « la nec plus ultra des trous paumés ». Quatre rues en tout et pour tout, deux commerces, un hotel restaurant, une école, une mairie, une salle des fêtes et, jusqu’ici, un cabinet médical, la visite est terminée. Alors, impasse? C’est sans compter sur Paco, le facteur du village, lequel a une lumineuse idée : puisque les jeunes praticiens aiment s’installer au bord de la mer, il suffit de faire venir la mer à Patelin. Ubuesque? Que nenni ! Et le village entier de se mobiliser, qui pour repeindre en bleu le champ de colza, qui pour déambuler dans les rues en maillot de bains et serviette de plage, qui pour transformer la boucherie en poissonnerie et autres artifices destinés à alimenter cette imposture balnéaire.

La seule à ne pas s’enthousiasmer pour ce projet, c’est Louise. Depuis toujours, elle a de grands rêves, veut s’établir dans la ville lumière, loin de ce trou perdu. De son père décédé tragiquement dans un accident de moto, elle a gardé le goût pour la chanson. Et de rêver de quitter Patelin pour faire carrière à Paris, ville de tous les possibles. Elle vient d’y faire un aller-retour pour passer un casting, mais elle a découvert à cette occasion que l’on ne sélectionnait pas les candidats sur leurs seuls talents vocaux. Amère, elle est de retour à Patelin, faute de mieux, mais certainement pas par choix. Alors leur projet de mer, il l’indiffère.

Frédéric, jeune médecin, va accepter la proposition du chaleureux maire du village et venir s’établir à Patelin. Il va se laisser séduire par cette station balnéaire si vivante. Mais aussi par Louise… Alors, la mer ou l’amer?

Presque la mer, est un roman tendre, drôle, rafraichissant, plein de fantaisie et de charme, qui vous permettra de prolonger vos vacances par les effluves marines, la détente, la légèreté, la douce allégresse et le soleil qui en émanent. L’occasion aussi pour l’auteur, de dénoncer les travers de notre société contemporaine avec un sens de l’observation très aigu, très juste et un sens de la formule décapant.

Un roman joyeusement acidulé!

Informations pratiques :

Prix éditeur : 17€

Nombre de pages : 240

ISBN : 978 2 75561 4985

Publicités