Première neige sur le Mont Fuji, de Yasunari Kawabata (Albin Michel)

image

 

Première neige sur le Mont Fuji, de Yasunari Kawabata

Traduit du japonais par Cécile Sakai

Éditions Albin Michel, septembre 2014

Rentrée littéraire

 

Avec Première neige sur le Mont Fuji, le prix Nobel de littérature 1968 Yasunari Kawabata, nous offre six nouvelles inédites. Ces courts textes, publiés entre 1952 et 1960 dans des mensuels littéraires, n’échappent pas aux caractéristiques du grand maître : une recherche esthétique mêlant épure et sensualité, une quête de l’expression la plus essentielle des sensations.

Touche par touche, avec subtilité, l’auteur peint des tableaux sur des thèmes chers : la solitude, la mélancolie, la mort, la beauté. Il saisit ces instants de la vie où tout bascule : un couple qui se retrouve après avoir été séparé par la guerre, l’amitié entre deux écrivains dont l’un est condamné au silence, le vieil homme revenu assister au coucher de soleil dans son village natal, l’accident qui fauche la vie d’un enfant, la survenue de l’automne, l’amour pour une jeune fille dans les fragrances de sa peau.

Ce recueil de nouvelles met en avant tout l’art de Kawabata. La diversité des thèmes abordés reflète une œuvre qui concilie réel, quotidien, irrationnel et universalité. La forme particulièrement brève et  le dépouillement stylistique extrême ont une puissance évocatrice et suggestive stupéfiante. Avec des mots simples, délicats, une épure digne d’une estampe japonaise, il évoque la beauté et les sentiments qui survivent à la guerre, à l’éloignement, au temps.

Un univers poétique et sensuel à découvrir ou à redécouvrir…

Publicités