Dis-moi oui, de Brigitte Kernel : on dit OUIIIII !

 

Dis-moi oui, de Brigitte Kernel

Éditions Flammarion, janvier 2015

En amour, une seconde chance est-elle possible?

« On peut toujours mourir d’être encore en vie. C’est ce qui m’est arrivé. » La narratrice est minée par la culpabilité. Les jours, les semaines, les mois ont passé, mais la culpabilité n’a eu de cesse de la ronger, fragilisant ses fondations telle une armée de termite. Rien de visible au dehors, cependant sous la surface des apparences, une douleur sourde, un coeur vrillé, un chagrin fou. Car alors qu’elle aime follement Léa, elle l’a trompée. Un bémol sur la partition si belle de leur amour. Une fausse note qui lui a valu de la perdre. Léa a depuis rencontré Fred. La narratrice, de son côté, est en couple avec Marie. Mais rien qui ne ressemble à l’accord parfait des corps et des âmes qu’elle avait jusqu’alors connu avec Léa. Rien à voir avec la mélodie du bonheur qu’elles interprétaient toutes deux.

Pour autant, elle reste avec Marie. Cette dernière la retient en effet prisonnière dans une cage aux barreaux invisibles, joue sur le levier de la culpabilité pour l’empêcher de reprendre son envol. Une relation toxique où, telle une marionnettiste, Marie tire les ficelles. Difficile de réaliser l’emprise de Marie quand personne n’est plus là autour d’elle pour l’alerter, le bourreau ayant fait sciemment le vide autour de sa victime. Difficile d’ouvrir les yeux quand on est aveuglé par les sentiments.

Dans ce chaos amoureux, un autre drame se profile. Le père de la narratrice, son pilier, son plus grand amour, ses racines, sa force, sa lumière, est en train de vivre ses derniers jours. « L’enfance qui revient et qui vous envahit à l’heure de la perte de son parent est-elle bilan qui vous attache au passé ou porte que l’on ferme pour filer vers l’avenir? »(P.68)

Entre Paris, Montréal et Las Vegas, la narratrice va tenter de comprendre, de regagner l’amour de Léa, la femme de sa vie, l’Unique. Est-il possible de pardonner quand on a été blessé? Est-il possible de faire confiance quand on a été trahi? Est-il possible de croire encore en l’amour de l’Autre?

Un roman brillant par la pertinence des questionnements, par la justesse de l’analyse, la force des émotions véhiculées et le style d’une sidérante fluidité. Impossible de ne pas entrer en empathie profonde avec les personnages. Impossible de ne pas se sentir interpellé par eux. Un roman d’une sensibilité aussi vibrante que belle, mélange de tendresse, de rires, de larmes et de sourires.

Assurément un roman à lire! Brigitte Kernel, on vous dit OUIII !

Un très gros coup de coeur.

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Dis-moi oui, de Brigitte Kernel : on dit OUIIIII !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s