Place Colette, Nathalie Reims (Léo Scheer) : un roman initiatique

  • image

Place Colette, Nathalie Reims

Editions Léo Scheer, août 2015

Rentrée littéraire

Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, est l’histoire d’une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre.

Pour son 17ème roman, Nathalie Reims s’inspire de son entrée dans l’adolescence et de sa sulfureuse et secrète relation à l’âge de 13 ans avec un acteur de la Comédie française de 30 ans son aîné. A 9 ans, suite à un diagnostic erroné, l’héroïne passe trois années dans une coque en plâtre. En vain. Quand la véritable origine des maux est enfin trouvée et l’intervention idoine réalisée, c’est la délivrance. La chrysalide peut quitter son cocon de plâtre et devenir papillon. En théorie. Car la réalité est plus complexe. « Lorsque j’étais retournée au lycée, quelques mois avant l’été, les trois années de coupure m’avaient fait perdre tous mes repères. (…) Le passage de l’enfance à l’adolescence aurait dû s’enclencher, mais mon corps alourdi par les médicaments me semblait si totalement dépourvu de grâce, que je ne pouvais me résoudre à cette mutation. » Mutique, mal dans sa peau, en décalage avec ceux de son âge, désireuse d’être regardée autrement que comme l’enfant malade de la fratrie, elle se replie sur elle-même et se réfugie dans la littérature et les textes classiques. Entre une sœur photographe de célébrités et un frère brillant dans ses études, elle se sent transparente aux yeux de tous, parents, amis, inconnus. Y compris aux siens.

Jusqu’à ce qu’au cours d’une des nombreuses réceptions mondaines données par ses parents, son chemin croise celui de Pierre, sociétaire de la Comédie française. «  A partir de ce jour, le théâtre allait devenir le seul objectif de mon existence et le beau sociétaire, mon idée fixe. » Certes, il a 30 ans de plus qu’elle. Certes elle est mineure. Certes ce « détournement de majeur » est condamné par la morale bien-pensante. Mais l’héroïne, véritable prédatrice, est déterminée non seulement à poursuivre les objectifs qu’elle a choisis- dussent-ils sortir des chemins habituels, mais aussi à les atteindre. Et Pierre sera l’instrument de sa métamorphose, celui qui l’aidera à dérouler le fil de « soi ».

Un roman à l’écriture fluide, qui fait du lecteur le témoin privilégié d’une re-naissance émouvante et aussi passionnée que passionnante. Le roman d’une adolescente devenue actrice de sa vie et…dans sa vie. Un coup de cœur !

Publicités

Un commentaire sur “Place Colette, Nathalie Reims (Léo Scheer) : un roman initiatique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s