Prix Renaudot 2015 : deuxième sélection

Afficher l'image d'origine

On y trouve 9 romans et 6 essais. Le lauréat sera connu et récompensé le 3 novembre.

Après la deuxième liste du Goncourt, voici celle du Renaudot.

Elle est nettement plus maigre que la première: Charles Dantzig, Eric Holder et Simon Liberati, notamment, ont disparu. Et Boualem Sansal aussi, qui a cependant de quoi se consoler en observant qu’il reste sélectionné pour à peu près tous autres les prix de la saison.

Du côté des essais, quelques évictions également, mais presque compensées par la sélection de deux candidats extrêmement sérieux: Philippe Forest, d’une part, avec son énorme biographie d’Aragon; et le toujours excellent Didier Blonde d’autre part, avec une de ces enquêtes modianesques dont il a le secret.

Les 9 romans de la 2e liste du Renaudot 2015 :

L’Eté contraire, par Yves Bichet (Mercure de France)

La Septième fonction du langage, par Laurent Binet (Grasset)

La Cache, par Christophe Boltanski (Stock)

Ce coeur changeant, par Agnès Desarthe (l’Olivier)

Ann, par Fabrice Guénier (Gallimard)

La Petite femelle, par Philippe Jaenada (Julliard)

Adieu aux espadrilles, par Arnaud Le Guern (Le Rocher)

D’après une histoire vraie, par Delphine de Vigan (JC Lattès)

Juste avant l’oubli, par Alice Zeniter (Flammarion)

Les 6 titres en piste pour le Renaudot essai :

La Piste Pasolini, par Pierre Adrian (Les Equateurs)

Leïla Mahi 1932, par Didier Blonde (Gallimard)

Aragon, par Philippe Forest (Gallimard)

Encre, sueur, salive et sang, par Sony Labou Tansi (Seuil)

Victor Hugo vient de mourir, par Judith Perrignon (L’Iconoclaste)

Mille et un morceaux, par Jean-Michel Ribes (L’Iconoclaste)

Afficher l'image d'origine

Le jury :

Le jury du Prix Renaudot est composé de Christian Giudicelli, Dominique Bona, Franz-Olivier Giesbert, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Jean-Noël Pancrazi (président), Louis Gardel, Patrick Besson, Jérôme Garcin, Frédéric Beigbeder.

Prochaine sélection le mardi 27 octobre à l’hôtel de Massa. Lauréat le 3 novembre, chez Drouant, juste après la proclamation du Goncourt. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s