Prix Renaudot 2015 : les finalistes

Afficher l'image d'origine

Un premier roman, « La cache », de Christophe Boltanski et une seule femme, Delphine de Vigan, figurent parmi les finalistes du prix Renaudot, annoncés mardi soir. Au total, cinq romans et trois essais sont en lice pour ce prix littéraire qui sera décerné le 3 novembre chez Drouant à Paris, quelques minutes après la proclamation du Goncourt.

Parmi les romanciers, il y a Laurent Binet, déjà lauréat du prix Fnac pour son roman « La septième fonction du langage », et Philippe Jaenada pour « La petite femelle ». Le cinquième écrivain finaliste, Fabrice Guenier, a la particularité d’être l’auteur d’un roman, « Ann », qui n’est pas paru cet automne.

Parmi les auteurs éliminés, on remarque notamment Agnès Desarthe, une des trois finalistes du grand prix du roman de l’Académie française, qui sera attribué jeudi, pour « Ce coeur changeant ».

Du côté des essais, « Leila Mali » de Didier Blonde et « Aragon » de Philippe Forest, qui n’étaient entrés en course qu’à la deuxième sélection, se maintiennent dans la liste finale. Par contre, Judith Perrignon, qui était en lice avec « Victor Hugo vient de mourir », ne figure plus dans la liste dévoilée  mardi soir.

Voici la troisième et dernière sélection de romans par ordre alphabétique d’auteurs :

Laurent Binet : « La septième fonction du langage » (Grasset)
Christophe Boltanski : « La Cache » (Stock)
Delphine de Vigan : « D’après une histoire vraie » (JC Lattès)
Fabrice Guenier : « Ann » (Gallimard)
Philippe Jaenada : « La petite femelle » (Julliard)

Sélection Essais :

Didier Blonde : « Leila Mali » (Gallimard)
Philippe Forest : « Aragon » (Gallimard)
Sony Labou Tansi : « Encre, sueur, salive et sang » (Seuil)

Afficher l'image d'origine

Le jury du Renaudot, présidé cette année par Jean-Noël Pancrazi, se compose de Patrick Besson, Dominique Bona, Frédéric Beigbeder, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jérôme Garcin, Louis Gardel, Franz-Olivier Giesbert, Christian Giudicelli et Jean-Marie Gustave Le Clézio.

L’an dernier, le Renaudot  avait récompensé David Foenkinos pour son roman « Charlotte », cri d’amour pour Charlotte Salomon, jeune artiste juive allemande assassinée à Auschwitz à 26 ans.

Prix Goncourt 2015 : les quatre finalistes

Ce pays qui te ressemble

Pour la dernière ligne droite de son concours, l’Académie Goncourt a choisi un lieu très symbolique. C’est depuis le musée du Bardo de Tunis qu’elle a en effet annoncé le nom des quatre finalistes du plus prestigieux des prix littéraires français.

Afficher l'image d'origine

Le franco-tunisien Hédi Kaddour pour son roman «Les prépondérants» (éditions Gallimard) est encore dans la course, ainsi que Nathalie Azoulai («Titus n’aimait pas Bérénice», éditions P.O.L), Mathias Enard («Boussole», éditions Acte Sud) et Tobie Nathan («Ce pays qui te ressemble», éditions Stock).L’écrivain algérien Boualem Samsan («2084») et Alain Mabanckou («Petit piment») n’ont donc pas été retenus.

Afficher l'image d'origine
«Nous sommes venus dire tenez bon, on est avec vous», a expliqué Bernard Pivot, président du jury Goncourt, pour justifier le choix du Bardo pour annoncer la liste finale. En mars dernier, ce musée de Tunis a été la cible d’un attentat ayant fait 22 morts. L’attaque avait été renvendiquée par Daech. «C’est une manière très symbolique, mais très sincère de dire : Vous vivez une période difficile mais la France pense à vous, notamment les écrivains, les journalistes, les professeurs, les étudiants. Soyez fermes. Les principes de liberté de pensée, d’écrire, de parler sont essentiels», a ajouté Bernard Pivot. Les membres du jury se sont également recueillis devant la stèle érigée en hommage aux victimes.
Afficher l'image d'origine
Hédi Kaddour, déjà lauréat lundi du prix Jean-Freustié, est l’un des favoris des prix littéraires d’automne. Son roman qui se passe dans les années 20, dans un protectorat français du Maghreb, évoque les «conflits entre colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance» dans une petite ville où des Américains de Hollywood viennent tourner un film.

Le lauréat du prix Goncourt sera annoncé le 3 novembre à Paris.