Huit mois pour te perdre, Marie-Diane Meissirel

image

Huit mois pour te perdre, Marie-Diane Meissirel

Editions Daphnis et Chloé, juillet 2016

173 P. ; 17€

Un roman à deux voix où l’auteur nous fait entrer dans l’intimité de deux mères en difficulté, au cœur d’une Croatie qui porte encore les stigmates du conflit yougoslave.

Emma est française et élève seule son fils Bruno, 11 mois. Du moins s’y efforce t-elle du mieux possible. Car son travail passionnant de conseillère auprès du ministère de la justice en Croatie est très chronophage, l’oblige à partir souvent en déplacement, voire à s’absenter plusieurs jours d’affilée. Mais pas seulement. Emma se sent dépassée par ses responsabilités maternelles, fuit chaque moment de tête à tête avec son bébé. Un sentiment angoissant, culpabilisant, destructeur, qu’elle n’évoque avec personne au risque d’être considérée comme une mère indigne.

Heureusement, il y a Dunja, la nourrice sexuagénaire, pour entourer Bruno de tendresse, d’attentions, d’amour. Un lien d’autant plus fort entre Dunja et le bébé que la nourrice est une mère meurtrie. Inconsolable depuis le décès de son fils Miro. Sans soutien malgré la présence de son autre fils Ratko, jeune adulte agressif, révolté. Aussi Bruno apparaît-il comme providentiel. Un ange gardien qui redonne du sens et de l’amour à sa vie.

Mais lors d’un retour de mission, Emma découvre la disparition de la nourrice et de son fils. Dunja, de plus en plus fusionnelle avec le bébé, pourrait-elle l’avoir enlevé ? Ou faut-il voir dans ces disparitions des représailles liées à son engagement pour faire punir les crimes de guerre dans cette région ?

Marie-Diane Messirel nous entraine sur les pas de deux femmes, deux mères, et nous interroge : naît-on mère ou le devient-on ? L’instinct maternel est-il inné ? Elle nous confronte aux difficultés et responsabilités maternelles qui se présentent tout au long de la vie de l’enfant. Un roman touchant et une enquête à la tension permanente, au cœur de la belle Croatie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s