Citation du jour

Elle reposa le livre, éteignit les lumières et inspira profondément tous les savoirs de ce merveilleux laboratoire à rêves, le parfum de ces livres neufs ou anciens, l’exhalaison de leur passé et de leurs promesses, de leurs malédictions et de leurs prophéties, des mains qui les avaient tenus, du soin que leur avaient porté les fabricants de papier, les imprimeurs et les relieurs; elle huma l’odeur de l’encre, de la colle, du lin, du cuir, de la couverture et de la jaquette, des coutures, des signets et du papier de soie. Jamais une parfumerie n’aurait pu obtenir une cuvée aussi parfaite à partir de l’interaction de toutes ces odeurs, seule une librairie dans laquelle on classait amoureusement des œuvres anciennes et nouvelles, en était capable. »

Thomas Montasser – Une année particulière (Presses de la cité)

109288398

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s