Citation du jour

 » La compassion bien sûr. Ouvrir son cœur aux autres. Ressentir le leur. Dans notre tradition occidentale, on ne connaît que la pitié, cette vertu hiérarchique, cette condescendance pour l’autre qu’éprouve une conscience supérieure ; rien à voir avec la compassion, cette cordialité profonde, cette religion de la bonté. »

Milarepa – Eric-Emmanuel Schmitt

image.jpeg

 

Publicités

Kididoc, les premiers documentaires interactifs pour les 2-4 ans, chez Nathan!

Je suis vétérinaire ! Et Je suis cuisinier !

Collection Kididoc ; illustrations Deborah Pinto

Éditions Nathan, mai 2016

A partir de 2 ans.

12 P. ; 9,90€

Nos chères têtes blondes ont souvent une idée précise (et évolutive!) du métier qu’elles aimeraient exercer plus tard. Parmi les réponses les plus citées : footballeur, médecin, instituteur, vétérinaire, pompier, scientifique, astronaute, ingénieur et policier. D’autres sont plus originaux  et souhaitent devenir: « parent » , « chercheur d’or », « ninja », « dinosaure », « testeur de matelas »ou encore… « chaton » 😀

Pour les cuisiniers en herbe et les futurs vétérinaires, les éditions Nathan proposent deux documentaires interactifs, issus de la collection Kididoc : Je suis vétérinaire ! Et Je suis chef cuisinier !

Deux livres en cartonnage rigide et donc résistant, qui proposent aux petits de découvrir le quotidien des cuisiniers et des vétérinaires. Au cœur d’illustrations colorées, les enfants seront invités à actionner des tirettes, tourner des roues, ouvrir des fenêtres, toucher et reconnaître des matières, afin d’apprendre tout en s’amusant. Et qui sait, peut-être de nouvelles vocations naîtront de ces lectures ?

Des petits livres amusants, ludiques, pédagogiques, qui satisferont à coup sûr la curiosité des enfants !

 

Citation du jour: happy birthday to T. Sisca… <3


« Un coup de foudre, c’est aussi mystérieux en art qu’en amour. Cela n’a rien à voir avec une «première fois » car ce qu’on trouve s’avère souvent être déjà là.

Plutôt qu’une découverte, c’est une révélation.

Révélation de quoi ? Ni du passé, ni du présent. Révélation du futur…

Cela relève de la prescience, le coup de foudre… La durée se plisse, se tord, et voilà qu’en une seconde jaillit l’avenir. Nous voyageons dans le temps. Nous accédons non à la mémoire
du passé mais à la mémoire de demain. « Voici le grand amour des prochaines années que j’ai à vivre. » Tel est le coup de foudre: apprendre qu’on a quelque chose de fort, d’intense, de merveilleux à partager avec quelqu’un. »

Eric-Emmanuel Schmitt – Ma vie avec Mozart

être-amoureux-étapes-de-lamour

Citation du jour

 » L’optimiste et le pessimiste partent d’un constat identique : la douleur, le mal, la brièveté de nos jours. Tandis que le pessimiste consent à la mollesse, se rend complice du négatif, se noie sans résister, l’optimiste, par un coup de reins énergique, tente d’émerger, cherchant le chemin du salut.
Non seulement je ne perçois pas l’intérêt pratique de la tristesse, mais je n’ai jamais compris l’intérêt philosophique du pessimisme. Pourquoi soupirer si l’on a la force de sourire ? »
(Ma vie avec Mozart – Éric-Emmanuel Schmitt)

image

Recherche super héros, Orianne Lallemand et Eric Gasté

ob_2e42b3_couvcoulbleue

Recherche Super Héros, Orianne Lallemand (texte)

Illustrations d’Eric Gasté

Nathan, juin 2016

A partir de 4ans

16 P. ; 14,90€

Qui n’a jamais rêvé un jour d’être un super héros, de jouir de supers pouvoirs, de sauver le monde ? Un rêve qui devient réalité grâce à Orianne Lallemand. En effet, dans ce livre interactif, complètement décalé et jubilatoire, les enfants sont invités à devenir le super héros de la planète Ploutos. Mais pour cela, il leur est nécessaire de passer différents tests, à l’aide de questionnaires, de tirettes et flaps, de languettes à soulever, d’épreuves à surmonter. Test de santé générale, choix des supers pouvoirs allant de l’invincibilité à l’intelligence en passant par l’invisibilité, mais pas seulement. L’apprenti héros devra aussi faire montre de courage et élaborer son costume ! N’est pas super héros qui veut.

ob_53b447_capture-d-e-cran-2015-12-15-a-15

Après une succession d’épreuves ludiques, votre chère tête blonde pourra alors affronter la pieuvre intergalactique et sauver les habitants de Ploutos. Le tout sous les regards énamourés de la princesse Ploutosia 😉

J’ai une vraie tendresse pour ce livre drôle, ludique, original, qui à n’en point douter, fera le bonheur de vos héros en herbe !

Rentrée littéraire : Repose-toi sur moi, un petit bijou de Serge Joncour! (Flammarion)

13620056_10209675944716853_749965823688544962_n

Repose-toi sur moi, Serge Joncour

Flammarion, août 2016

427 P. ; 21 €

Aujourd’hui en librairie!

Un roman d’une intensité rare, qui se vit tout autant qu’il se lit, tant Serge Joncour est un passeur d’émotions exceptionnel. Énorme coup de cœur de cette rentrée littéraire pour cette histoire de l’amour et du désordre.

Aurore est une styliste au talent connu et reconnu, qui a monté sa propre maison 8 ans plus tôt avec un associé, Fabian. Un mari qui réussit brillamment dans les affaires, deux enfants, un bel appartement, une entreprise dans les quartiers chics, Aurore affiche tous les codes de la réussite, tant personnelle que professionnelle.

Dans la cage d’escalier voisine, desservant des appartements beaucoup plus modestes, vit Ludovic, ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Veuf inconsolable, il vit de plus en plus mal son métier, cette pression qu’il doit mettre pour récupérer des impayés chez des gens en détresse.

Deux êtres, deux mondes amenés à cohabiter, jamais à se croiser. Si ce n’est pour résoudre un problème de voisinage bruyant : des corbeaux ont en effet élu domicile dans la cour et glacent le sang d’Aurore. Qu’à cela ne tienne, Ludovic prend une carabine et la libère de ces importuns ailés. Cet élan solidaire, sans même qu’elle ne demande rien, la touche plus qu’elle ne veut d’abord l’admettre. Mais la raison aussitôt de balayer son intuition première : « Ce serait inimaginable d’en faire un allié, encore moins un ami, ni quoi que ce soit d’autre, et pourtant cet être-là la rassurait, là sur le moment, sa présence l’accompagnait. » Une confusion semblable naît dans l’esprit de Ludovic. Et ce même sentiment qu’il est vain de se faire des illusions, ils ne sont pas du même univers, n’ont rien en commun.

Cependant, en lui tendant la main, c’est son bras, puis son cœur, son esprit et son corps, qui se trouvent peu à peu pris dans un tourbillon vertigineux à la saveur de l’interdit.

Qu’est-ce qui définit le monde auquel nous appartenons ? La sphère sociale, à savoir la profession, le domicile, la voiture, les tenues vestimentaires ? Ou bien est-ce nos valeurs, notre éthique, nos priorités, nos aspirations, nos rêves ? Leurs mondes sont-ils finalement si distants que cela ? Serge Joncour nous livre ici un roman d’une intensité et d’une densité rares, rédigé avec une sensibilité à fleur de mots et une tension extrême. Les personnages sont indiciblement attachants, authentiques, humains, dans cette histoire d’amour brillamment menée. Des êtres qui nous habitent, nous hantent, et ce, longtemps après avoir refermé le livre.

Lire Serge Joncour, c’est VIVRE l’histoire qu’il a rédigée, tant il excelle à distiller les émotions.

Lire Serge Joncour, c’est plonger au coeur de l’humain, au cœur de l’être et non du paraître.

Lire Serge Joncour, c’est avoir envie …de le relire !

Si ce livre est un coup de cœur ? Oui, ENORME !