Rentrée littéraire : Le sanglier, Myriam Chirousse

image

Le sanglier, Myriam Chirousse

Editions Buchet-Chastel, août 2016

Rentrée littéraire.

 

Carole et Christian habitent une maison délabrée en location, quatre kilomètres après le dernier village. Un choix de vie en adéquation avec leurs faibles revenus, mais aussi avec leur besoin d’une vie authentique. Une fois par mois, ils sortent de leur isolement pour se rendre dans la zone commerciale la plus proche. Une sortie invariablement assortie d’une visite chez la grand-mère, elle-même précédée d’un repas chinois acheté au Mandarin céleste. Une vie où tout semble réglé et sans surprise.

Pourtant, ce samedi comme les autres n’en sera pas un. Il suffira que Carole s’arrête en chemin pour aller aux toilettes et c’est toute la mécanique bien huilée qui s’enraye. Chaque nouveau grain de sable fait alors surgir les failles, les blessures de chacun. Chaque infime contretemps est révélateur d’un malaise plus profond. Le racket à l’école, les choix amoureux, le rejet, … On sent combien chaque minute peut être le théâtre d’une explosion, combien chaque nouvelle contrariété peut porter en elle son lot de terreur.

Avec ce troisième opus, Myriam Chirousse nous offre un roman très différent des précédents, lesquels avaient ma préférence. Un roman sur la vie ordinaire de gens ordinaires, vie qui peut rapidement virer au cauchemar, si on réveille les vieux fantômes.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s