Bernard Werber : Demain les chats (Albin Michel)

demain-les-chats-bernard-werber

Demain les chats, Bernard Werber

Éditions Albin Michel, octobre 2016

Et si les chats, un jour, devaient gouverner le monde ? Vous ne regarderez plus jamais votre chat de la même façon !

Vous êtes-vous déjà demandé ce que votre chat pensait de vous, des hommes en général, avec son petit air de supériorité ? Bernard Werber, lui, l’a fait ! Dans ce roman Demain les chats, il se glisse dans la tête du félin, une chatte parisienne prénommée Bastet, laquelle devient alors la narratrice. Et force est de constater qu’aux yeux de cette dernière en particulier, et de ses congénères en général, nous ne leur arrivons pas aux moustaches ! Quel besoin ont donc les hommes de s’inventer un dieu, sinon parce qu’ils ne supportent pas d’être libres et responsables de leurs propres actes ? Un besoin que les chats n’ont évidemment pas.

Autre faiblesse de l’espèce humaine : Bastet est consternée par notre perception du monde, limitée du fait de l’omnipotence du sens visuel. Et encore, une vue qui ne nous est d’aucun secours dans l’obscurité ! Affligeant ces hommes…

C’est alors que tentant de nous comprendre, Bastet rencontre le chat de la voisine, Pythagore, un chat de laboratoire apte à lui expliquer certains des comportements humains. Ce dernier a en effet un troisième œil greffé sur son front, lequel est en réalité une clé USB lui permettant de se connecter sur internet. Pythagore va ainsi lui enseigner l’histoire du rapport entre les hommes et les chats depuis l’origine. Mais l’ambition de Bastet va au delà de la compréhension de notre espèce : elle veut communiquer avec nous. « Cela confirme mon intuition : il faut que j’aide tous ces êtres à mieux dialoguer, car je suis sûre que s’ils communiquaient mieux, ils n’auraient pas besoin de se tirer dessus au fusil ou de s’envoyer des grenades au visage. » Un programme ambitieux.

Bernard Werber nous offre ici un roman destiné à mieux comprendre les hommes, ce qui les anime, et pour ce faire, il est nécessaire de prendre du recul. Quoi de mieux dès lors que le regard extérieur que posent sur nous les chats ? Un roman d’une brûlante actualité, lucide, pertinent, avec un humour cha(t)rmant. A lire!

Advertisements

7 commentaires sur “Bernard Werber : Demain les chats (Albin Michel)

  1. Un pas de plus vers la tentation avec cet article^^. Tentera, tentera pas? Je suis déçue de l’engouement, du bruit, de la pub créée autour de ce roman. J’ai l’impression que Werber était plus discret avant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s