Prix de Flore 2016 : Nina Yargekov

Parmi les cinq finalistes du prix de Flore 2016 se trouvait un prix Goncourt: c’est Leïla Slimani, qui l’a décroché la semaine passée.  Le jury du prix de Flore a récompensé la romancière Nina Yargekov pour son roman Double nationalité (P.O.L), centré sur les questions d’identité et de perte de la mémoire.

Ces thèmes sont constants dans l’œuvre de cette romancière d’origine hongroise, âgée de 36 ans. Mais Double nationalité reprend ces questions de façon loufoque. On y découvre la narratrice, Rkvaa Nnoyeig, dans un aéroport parisien avec deux passeports, deux téléphones portables et deux porte-monnaie dans son sac. Nina Yargekov plonge avec humour le lecteur dans la tête de cette héroïne, totalement amnésique, qui cherche à savoir qui elle est.

Peut-on avoir deux cultures ? Deux nationalités ? Deux langues ? Autant de questions que pose ce roman. Dans ce livre, la France a décidé d’interdire la double nationalité, ce qui évoque évidemment le virulent débat sur la déchéance de nationalité qui a eu lieu après les attentats de novembre 2015.

15607574-le-prix-de-flore-2016-pour-nina-yargekov-et-sa-ldquo-double-nationalite-rdquo

Publicités

20, allée de la danse : une série de romans sur la vie réelle des petits rats de l’Opéra! (Nathan)

Collection « 20, allée de la Danse », Élisabeth Barféty

Illustrations Magalie Foutrier

Éditions Nathan, juin et octobre 2016

En collaboration avec l’Opéra national de Paris et Élisabeth Platel, directrice de l’école de danse.

A partir de 8 ans ; 14*21 cm ; 9,95€

Votre enfant est passionné par la danse classique ? Il ou elle aimerait découvrir de l’intérieur le quotidien des petits rats de l’Opéra de Paris ? Alors cette collection ’20 allée de la danse’, grâce à un accès exclusif aux coulisses de cette prestigieuse institution, la (le) ravira !

A Nanterre, en banlieue parisienne, l’Ecole de danse de l’Opéra national de Paris forme l’élite des danseurs de demain. Cette collection, déclinée en plusieurs romans, relate les aventures de 6 petits rats de la 6ème division, à savoir les plus jeunes élèves de l’école de ballet. Chaque tome est centré sur l’un des personnages du groupe et soulève des problématiques essentielles : la peur de l’échec, la rivalité, la passion, la compétition, la quête de l’excellence, la gestion du stress, l’autorité…

En s’inspirant de la vie réelle de ceux qui deviendront peut-être plus tard des danseurs de l’Opéra, l’auteur donne à ces histoires un caractère authentique, instructif. A partir des expériences de Colas, Zoé, Maïna ou Constance, les enfants trouveront des éléments de réponse aux difficultés rencontrées dans leur quotidien, que ce soit à l’école, au sport, ou à la maison, de même que la confortation, ou pas, de leur désir de s’engager sur la voie d’un sport aussi passionnant mais exigeant que la danse classique.

Une série réaliste, pertinente et tout en finesse sur cet art de la danse.

L’ex-danseuse classique que je suis plébiscite cette collection !

ecole-de-danse-de-l-opera_home