Prix de Flore 2016 : Nina Yargekov

Parmi les cinq finalistes du prix de Flore 2016 se trouvait un prix Goncourt: c’est Leïla Slimani, qui l’a décroché la semaine passée.  Le jury du prix de Flore a récompensé la romancière Nina Yargekov pour son roman Double nationalité (P.O.L), centré sur les questions d’identité et de perte de la mémoire.

Ces thèmes sont constants dans l’œuvre de cette romancière d’origine hongroise, âgée de 36 ans. Mais Double nationalité reprend ces questions de façon loufoque. On y découvre la narratrice, Rkvaa Nnoyeig, dans un aéroport parisien avec deux passeports, deux téléphones portables et deux porte-monnaie dans son sac. Nina Yargekov plonge avec humour le lecteur dans la tête de cette héroïne, totalement amnésique, qui cherche à savoir qui elle est.

Peut-on avoir deux cultures ? Deux nationalités ? Deux langues ? Autant de questions que pose ce roman. Dans ce livre, la France a décidé d’interdire la double nationalité, ce qui évoque évidemment le virulent débat sur la déchéance de nationalité qui a eu lieu après les attentats de novembre 2015.

15607574-le-prix-de-flore-2016-pour-nina-yargekov-et-sa-ldquo-double-nationalite-rdquo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s