Chaleur, de Joseph Incardona

chaleur-223x330

Chaleur, Joseph Incardona

Editions Finitude, à paraître le 5 janvier 2017

Des personnages très bien campés, hauts en couleur, un scénario redoutablement efficace, ce roman est un coup de maître.

La Finlande regorge de championnats du monde plus étonnants les uns que les autres. Du championnat d’écrasement de moustiques à celui du porter de femmes en passant par celui du jeter de téléphone portable, ces « sports » insolites attirent un public nombreux chaque été. En cette année 2010, des candidats viennent de toute l’europe à Heinola, assister aux championnats du monde d’endurance au sauna. Le principe ? Il s’agit d’éprouver l’endurance des concurrents enfermés dans des saunas surchauffés (à 110 degrés au lieu de 80 traditionnellement), tandis que toutes les trente secondes de l’eau est versée sur les pierres.

Deux hommes sont tout particulièrement attendus, rivaux depuis plusieurs années. Le champion du monde en titre, Niko, star du porno finlandais, homme qui brûle la vie par les deux bouts. Et son rival, le russe Igor, retraité, ancien haut officier de la marine. Un homme rigoureux en tout et surtout envers lui même. Deux êtres que tout oppose, si ce n’est le désir de remporter l’épreuve et la conviction, pour des raisons propres à chacun, que ce championnat sera le dernier.

Mais cette compétition, aussi futile puisse t-elle paraître, ne cache t-elle pas une ambition plus grande, à savoir celle de dépasser ses propres limites ?  « L’homme a cette capacité d’absolu qui, même dans les évenements en apparence les plus ridicules, touche au tragique et parfois à la grâce. » Dès lors, pour chaque candidat, le pire adversaire n’est plus l’autre mais soi-même. Et de se forger un mental d’acier, une volonté indéfectible, rien ni personne ne devant faire barrage au but qu’ils se sont fixé.

Joseph Incardona s’est inspiré d’un fait divers tragique survenu lors de cette compétition en Finlande et s’est approprié de cet accident d’une façon ô combien brillante. L’analyse psychologique des personnages, la justesse de ton et de situation, font de ce roman un livre impossible à reposer une fois commencé. Un livre fascinant qui interroge sur le dépassement de soi.

Advertisements

Un commentaire sur “Chaleur, de Joseph Incardona

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s