Et si tu n’existais pas, Claire Gallois : juste magnifique…

fullsizerender-23

Et si tu n’existais pas, Claire Gallois

Editions Stock, janvier 2017

Rentrée littéraire

Un hymne à l’amour d’une déchirante beauté de l’auteur à sa maman de cœur. Un récit qui fait frissonner l’âme. A lire absolument !

Et si tu n’existais pas. Un titre qui sonne comme la chanson d’amour de Joe Dassin. Et pour cause. C’est un hymne à l’amour magnifique que nous interprète la plume de Claire Gallois dans ce récit. Un hommage à celle qui s’occupa d’elle de l’âge de deux mois à six ans, sa maman de cœur, la tendre et lumineuse Yaya.

« J’étais sa vie, elle était la mienne. Je ne le savais pas encore. »

Une parenthèse enchantée dans son existence. Avec Yaya, la petite Claire apprend la grammaire de l’enfance, conjugue le bonheur et la tendresse au présent. Et imagine son futur à cette image. Mais c’est sans compter avec le brusque retour de sa mère biologique, qui, sans explication, la récupère et la ramène à Paris. Et Claire, le cœur mutilé, arrachée à la présence ô combien aimante de sa Yaya, de se faire une promesse : un jour, elle la retrouvera.

Le changement de vie est radical. La simplicité, l’authenticité et la bonne humeur qui peuplaient ses journées creusoises, font place à un univers très bourgeois, froid, convenu. L’authenticité a cédé la place aux faux-semblants. Un monde dans les valeurs duquel elle ne se reconnaît absolument pas.

« J’étais devenue étrangère à moi-même parce que mon vrai reflet avait été Yaya. »

Et cette conviction profonde de grandir en elle : sa mère n’a jamais été et ne sera jamais sa maman. Les liens les plus forts ne sont et ne seront jamais pour elle ceux du sang. Plus que jamais retrouver Yaya devient impératif.

Claire Gallois nous offre un livre d’une sensibilité aussi vibrante que belle. Touche par touche, elle dresse le portrait de sa famille pétainiste, ses codes, ses secrets, avec une plume acérée mais jamais rancunière ni haineuse. Un tableau aux antipodes de celui, doux, lumineux et vibrant d’amour, de sa nourrice.

Bouleversant.

Publicités

Un commentaire sur “Et si tu n’existais pas, Claire Gallois : juste magnifique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s