Calais mon amour, de Béatrice Huret et Catherine Siguret : un témoignage magnifique…

18670740_1626357537392157_7720791049713062039_n

Calais mon amour, de Béatrice Huret, avec Catherine Siguret

Editions Kéro, mai 2017

Récit.

Par amour, elle va abandonner ses préjugés, déplacer des montagnes, s’opposer à des lois absurdes. Il va lui apprendre le courage et la dignité. Calais mon amour est un hymne à la tolérance, un témoignage bouleversant, un livre universel.

 

Comme vous, comme moi, Béatrice Huret avait entendu parler de la jungle de Calais. Comme vous, comme moi, de cette jungle elle ne connaissait que ce qu’en disaient les médias. A la différence de vous et moi, elle s’y est rendue…

Rien ne prédestinait cette femme, veuve d’un policier et sympathisant FN, à s’aventurer en ces lieux. Jusqu’au jour où à la sortie de son travail en février 2015, elle prend en stop un migrant désireux de se rendre dans la jungle. Ce qu’elle y découvre la bouleverse. Des femmes avec leurs enfants dans les bras assises dans la boue et le froid, sans chaussures aux pieds, des enfants hagards, des hommes trainant des sacs poubelles contenant toute leur fortune agglutinés les uns sur les autres… Comment ces gens pouvaient-ils tenir ? Vivre ? Pire : comment continuer à vivre en sachant cela dorénavant ? Sa vie alors bascule. Désormais, elle sait. Désormais, elle va agir.

« Mon regard a changé. Et avec lui c’est toute ma vie qui a changé. »

Elle commence par collecter des couvertures et vêtements pour la jungle. Puis va effectuer des permanences quasi-quotidiennes pour distribuer des repas, des vêtements, du réconfort.

« Je m’étais embarquée dans une aventure trop forte pour rester dans l’entre-deux. (…). Personne n’aurait pu me dissuader de m’investir dans la jungle, c’était pour moi un acte de liberté. »

Elle croise alors la route d’un réfugié iranien, Mokhtar, lequel s’est cousu la bouche, de même que ses compatriotes, pour dénoncer les conditions inhumaines de survie dans la jungle. Son sort la bouleverse particulièrement. Son regard aussi. Les semaines, les mois passent, et force lui est de constater que ses sentiments demeurent. Par amour, elle déplace des montagnes. Par amour, elle transgresse la loi. Mais avait-elle le choix ?

Un témoignage absolument bouleversant, magnifique. Une invitation à balayer les préjugés, à s’ouvrir aux autres. Et à agir. Car chaque personne peut, à son niveau, tendre la main, aider, soutenir, ceux qui en ont besoin. Chaque personne peut, à son niveau, œuvrer pour plus de tolérance, d’entraide et d’amour.

A lire absolument !

 

 

 

 

Publicités

4 commentaires sur “Calais mon amour, de Béatrice Huret et Catherine Siguret : un témoignage magnifique…

    • Si vous pouvez rattraper le coup, lisez-le! Ce n’est en aucun cas un livre qui verse dans le sensationnalisme, le voyeurisme. Mais un livre authentique, humain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s