Matin d’écume, Anne Michel (Presses de la cité) : un premier roman chaleureux et sensible

 

IMG_5251

Matin d’écume, Anne Michel

Editions Presse de la Cité, mai 2017

Collection Terres de France

 

Le charme et les jours d’un petit monde insulaire conjuguant la douleur de l’absence et les vrais élans du cœur. Un premier roman chaleureux et sensible.

 

Sur l’île d’Adrec, en Bretagne, tout le monde se connaît. Et les caractères des insulaires sont à l’image de la nature environnante : entiers. Abrupts parfois. Authentiques toujours. Résistants aussi, face aux tempêtes de l’existence. Un sentiment d’appartenance à une même communauté, de référence à de mêmes valeurs, qui conduit les habitants à s’entraider.

Quand François, le médecin de famille, se blesse, c’est Lucas qui le remplace. Or un médecin sur une île est bien plus qu’un médecin. C’est le soignant, le confident, le frère, le père, l’ami. Lucas va donc devoir se familiariser avec les habitants, leurs histoires, leurs forces et leurs failles, afin que ces derniers le considèrent comme un des leurs. A l’image de la place qu’occupait François avant lui. Les iliens, ce sont Ismael, jeune ado mutique depuis le décès de son père, mais aussi Adam et Nathalie qui veillent sur ce dernier. C’est Jan, le vieil homme de la forge, un taiseux au cœur tendre. C’est Edith, qui chaque jour va glisser des petits mots sous un rocher à l’intention de son défunt mari, inconsolable. Ou encore la douce Marie, veillant sur sa mère Christina, figure et mémoire de l’île. C’est tout ce petit monde que Lucas, mais aussi Lise, jeune femme venue sur les traces de son mari, vont devoir apprivoiser.

Ce premier roman est vraiment une belle réussite. Avec beaucoup de sensibilité, de finesse dans l’analyse psychologique des personnages, Anne Michel nous entraine sur cette île au climat un peu rude, mais si belle, si authentique. A l’instar de ceux qui y vivent. Ou quand la solidarité, le dialogue et la bienveillance viennent durablement éclairer le ciel de vies obscurcies.

Un roman positif et viscéralement humain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s