Quelqu’un en vue, Inès Benaroya (Flammarion)

20374722_1701648953196348_1321297218005696630_n.jpg

Quelqu’un en vue, Inès Benaroya

Editions Flammarion, avril 2016 

Un roman en vis-à-vis, sur le piège des apparences et le vertige de la liberté.

Sortir de prison ne signifie pas retrouver sa liberté. Car la liberté n’est pas qu’une question de murs physiques, de cellule, de cliquetis de serrure. La liberté, c’est aussi dans la tête. Or après tant d’années derrière les barreaux, tant de journées rythmées par les cris des codétenus, la gamelle, le parloir, les bagarres, Vincent se sent perdu. Il a en lui les automatismes de la détention et doit apprivoiser jusqu’aux gestes les plus banals du quotidien.

Libre en apparence, seulement. Car qu’est-ce la liberté ? C’est non seulement faire ce que l’on veut mais aussi et surtout, vouloir ce que l’on fait. Or quand on lui trouve un studio et un boulot, car il lui faut se réinsérer, quand on les lui présente comme une chance, ce n’est ni son choix ni son sentiment.

Il ne sait comment occuper son temps en dehors du travail et se met à observer les gens de l’immeuble d’en face. Une observation qui vire à l’obsession. « Son regard s’introduit, s’acharne, dissèque le va-et-vient. Il dévore les images. Rien ne lui échappe. Du haut de sa tour d’où personne ne le voit, il surveille et infiltre leurs secrets. C’est lui le maton à présent. » Il consigne dans un petit carnet les moindres faits et gestes des occupants, tout particulièrement ceux d’une femme et mère de famille, Valériane. Mais ce qu’il voit d’elle et qu’il interprète correspond-t-il à la vérité ? Qu’est la réalité de la vie de cette femme ? Car comme l’écrit Jean Genet : « Les images ont une double fonction : montrer et dissimuler. »

Avec ce deuxième roman, Inès Benaroya joue avec les apparences et les faux-semblants. La réalité de nos vies est-elle fidèle aux images que nous renvoyons ? Sommes-nous libres, libres de nos choix de vie, libres de bifurquer si nous réalisons nous être trompés de route ? Un double huis-clos à la tension soutenue.

Publicités