Prix des Deux Magots 2018 : 1ère sélection

2-magots-05

Créé en 1933 en réaction au prix Goncourt jugé trop académique, le prix des Deux Magots fut décerné la première fois à un jeune auteur encore inconnu… Raymond Queneau pour son livre « Le Chiendent ». Depuis cette année-là, le prix des Deux Magots ouvre dès le mois de janvier l’année littéraire.

Le jury a retenu douze titres pour cette première sélection : 

  • Les Bourgeois – Alice Ferney – Éditions Actes Sud
  • La fille à la voiture rouge – Philippe Vilain – Éditions Grasset
  • La disparition de Josef Mengele – Olivier Guez – Éditions Grasset
  • La nostalgie de l’honneur – Jean-René Van der Plaetsen – Éditions Grasset
  • La gloire des maudits – Nicolas d’Estienne d’Orves – Éditions Albin Michel
  • Un loup pour l’homme – Brigitte Giraud – Éditions Flammarion
  • Dans l’épaisseur de la chair – Jean-Marie Blas de Roblès – Éditions Zulma
  • L’ordre du jour – Eric Vuillard – Éditions Actes Sud
  • Pirotte ou le pays du hasard – Emmanuel Rimbert – Éditions Pierre-Guillaume de Roux
  • La Serpe – Philippe Jaenada – Éditions Julliard
  • Ma reine – Jean-Baptiste Andrea – Éditions Iconoclaste
  • Une fille dans la jungle – Delphine Coulin – Éditions Grasset

Le Prix des Deux magots sera décerné le 30 janvier 2018.

Prix de la langue française 2017

03765C2A-89EF-4D8B-B8EE-4A75A80E2375-4149-000003B6B246295A.jpeg
L’essayiste, romancier et journaliste recevra sa récompense lors de la 36e Foire de livre de Brive.

Le Prix de la langue française, doté de 10000 euros par la ville de Brive qui l’a créé en 1986, a été attribué à l’essayiste, romancier et journaliste Jean-Luc Coatalem. Ce prix récompense l’œuvre d’une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.

Jean-Luc Coatalem recevra son prix le 10 novembre lors de l’inauguration de la 36e Foire du livre de Brive.

Né à Paris, Jean-Luc Coatalem est avant tout un voyageur. Rédacteur en chef adjoint de Géo, il a écrit des romans qui naviguent sur les mers du monde entier, notamment Je suis dans les mers du Sud (Grasset, 2001), prix des Deux Magots 2002 et prix Breitz 2002 ou Le Gouverneur d’Antipodia (Le Dilettante, 2012), prix Nimier 2012.

IMG_5545.JPG

Dans son dernier ouvrage, Mes pas vont ailleurs (Stock), en lice pour le Renaudot et le Femina, Jean-Luc Coatalem revient sur sa vie, ses souvenirs, ses voyages, ses écrits, et aborde son lien avec Victor Segalen, dont les voyages et l’œuvre littéraire font écho à sa propre vie.

Présidé par Dany Laferrière, le jury du prix de la Langue française est composé de Laure Adler, Tahar Ben Jelloun, Dominique Bona, Hélène Carrère d’Encausse, Paule Constant, Franz-Olivier Giesbert, Paula Jacques, Alain Mabanckou, Jean-Noël Pancrazi, Bernard Pivot, Patrick Rambaud, Jean-Christophe Rufin et Danièle Sallenave.

Source : Livres hebdo du 19/10/17