Prix Décembre 2017 : Grégoire Bouillier

Ils étaient trois finalistes pour le Prix Décembre 2017. Grégoire Bouillier a été désigné vainqueur dès le premier tour de scrutin.

Le prix Décembre a été remis, ce mardi 7 novembre, à Grégoire Bouillier pour Le dossier M, paru chez Flammarion. Ce roman a été élu dès le premier tour avec 5 voix contre 3 pour Christophe Honoré et son roman Ton Père, publié chez Mercure de France. Joann Sfar était également parmi les finalistes de ce prix avec Vous connaissez peut-être (Albin Michel).

Le lauréat Grégoire Bouillier :

Grégoire Bouillier est né en 1960. Il vit et travaille à Paris pour un magazine scientifique. Il est l’auteur de trois livres aux Éditions Allia : Rapport sur moi (prix de Flore 2002), L’Invité mystère (2004) et Cap Canaveral (2008). Il publiera en août 2017 Le Dossier M, aux Éditions Flammarion.

Le livre primé : Le dossier M 

M comme une histoire d’amour – mais quand on a dit ça, on n’a rien
dit. Ou alors, il faut tout dire.
M comme l’amour rend clairvoyant et Cupidon s’en fout. M comme une histoire vraie – mais comment la raconter ? Avec quels mots ? M comme une soirée où l’on tire au pistolet sur des livres et autres jeux sexuels. M comme non ! Comme l’argent et les obstacles qui se dressent sur la route des amants. Comme les jolies filles avec des guillemets. M comme Zorro et comme Dallas.
M comme le niveau individuel des choses qui nous arrivent pour le pire et le meilleur. Comme une envie de tuer dans la nuit et un
suicide pour de vrai. Comme une résistance
au monde tel qu’il ne va pas. M comme une tentative de faire obstruction au mensonge.
Une façon d’inventer ses propres règles. M comme celle qui s’appelle M et cela veut tout dire. M comme passion, entre rire et larmes.
M comme un livre en deux volumes car il fallait au moins ça pour que le Dossier soit complet.
Et comme si cela ne suffisait pas, des pièces supplémentaires (des histoires, des photos,
des vidéos…) seront disponibles sur Internet en libre accès, afin que rien ne se perde, pour pousser l’aventure du récit jusqu’au bout.
« Tout y est dans cet ouvrage d’une grande virtuosité, une entreprise littéraire inédite où le lecteur est embarqué dans les pics de la vie, entraîné par un flux d’évènements », a dit la présidente du jury, Cécile Guilbert.

Le jury :

Le jury du prix Décembre, présidé par Cécile Guilbert, se compose de Laure Adler, Michel Crépu, Charles Dantzig, Eric Neuhoff, Patricia Martin, Dominique Noguez, Amélie Nothomb, Josyane Savigneau, Philippe Sollers et Arnaud Viviant.
Habituellement doté de 30000 euros, soit le plus élevé des prix littéraires d’automne, le prix Décembre ne sera pas accompagné cette année d’une récompense financière « en raison du décès de Pierre Bergé, mécène du prix, et de sa succession en cours », a déclaré Cécile Gilbert. Le prix « continue et sera doté dans l’avenir », a-t-elle toutefois ajouté.

 

Publicités

Citation du jour

Sans le pardon, nous resterions prisonniers de nos actes et de leurs conséquences », affirmait Hanna Arendt.
Le pardon n’est ni rationnel ni juste, mais il nous procure joie et sérénité et il est la condition nécessaire à l’extinction de la violence. Pardonner, ce n’est pas oublier. C’est réussir à apaiser la blessure suscitée par autrui, dans un contexte et un environnement donnés, et tout mettre en œuvre pour que la situation source de la blessure ne se produise plus.
C’est toujours un choix profond, personnel, un acte de cœur, un acte spirituel, parfois inexplicable, et non dénué d’une certaine dimension mystique.

Frédéric Lenoir – Petit traité de vie intérieure

9782259212489FS