Mon petit salon dans le grand : retour sur Livre Paris 2018

BADE76C1-A5B1-4293-B059-3432B89221BC

Pluie et ciel gris ce samedi, mais le soleil était dans le sourire des rencontres avec ces auteurs que je chronique tout au long de l’année. L’occasion de revoir les écrivains que je croise régulièrement mais aussi de rencontrer pour la première fois d’autres auteurs dont j’ai beaucoup aimé les publications.

Comme chaque année au salon Livre Paris, il y avait du monde. Beaucoup de monde. Énormément de monde.


Mais avec une bonne dose de motivation et un peu de patience, on brave la marée humaine, quitte à nager à contresens vers les rives des dédicaces.

C’est avec bonheur que j’ai ainsi pu rencontrer Mélanie Taquet, dont j’ai tant aimé le premier roman, publié chez Eyrolles en fevrier dernier : Reste aussi longtemps que tu voudras. Un voyage à Florence au coeur d’une maison d’hôtes dont les habitants ont tous un secret. Que taisent-ils? Que fuient-ils? Vous le saurez dès demain en lisant la chronique consacrée à ce roman.

De l’Italie à la Belgique, il y a quelques allées ( kilomètres?) que j’ai parcourues avec allégresse, pour aller retrouver une auteure aussi prolixe que chaleureuse : Fabienne Blanchut. Les petits lecteurs de Zoé Princesse parfaite sont repartis avec de jolies dédicaces avec des gommettes et un sourire jusqu’aux oreilles.
93BA22B5-B697-4963-8F49-7234952A063B

Sourire et humour, toujours, avec Grégoire Delacourt ( en plus ça rime 😉 ) qui nous invite à nous interroger sur ce culte de la jeunesse et de l’apparence, avec sa touchante héroïne Betty. La femme qui ne vieillissait pas, aux éditions JC Lattès,


De là on court ( non pas vers Delacourt) vers les éditions Viviane Hamy, où la touchante et talentueuse Céline Lapertot nous attend et nous interpelle avec sa plume acérée : Ne préfère pas le sang à l’eau. Une rencontre, enfin, après plusieurs années à suivre cette talentueuse romancière.


Transfert à pied sur le stand de Robert Laffont, pour faire la bise à Dominique Dyens, auteur de Cet autre amour, ouvrage coup de coeur sur le transfert en analyse.

Des musiciens croisés en chemin, dont Francis Lalanne entament un morceau…

E4230148-EC72-4CF7-AD05-CD0717B5CA7E

..et il ne m’en fallait pas plus pour « Entrez dans la danse » , avec Jean Teulé ( editions Julliard).


Après cette danse, impossible de tirer ma révérence sans aller saluer la chaleureuse Amelie Antoine, dont j’ai tant aimé le nouveau roman Les secrets, paru chez Michel Lafon.

Et enfin, c’eût été manquer de loyauté de ne pas passer voir Delphine de Vigan dont la sensibilité à fleur de plume me touche tant…

…avant de repartir du salon avec la voiture de Gaston Lagaffe!

F541B045-81FB-4F5F-AA01-EE39D6E61098

 

Publicités