Le club des feignasses, de Gavin’s Clemente-Ruiz : attention, coup de coeur!

32804687_2004645049563402_4348648318411210752_n.jpg

Le club des feignasses, de Gavin’s Clemente-Ruiz

Editions Mazarine, avril 2018

Ce roman est une ode à la vie, à l’urgence de vivre pleinement l’instant présent. N’attendez pas que la maladie vous rattrape, qu’une catastrophe vous frappe, pour mesurer à quel point la vie et les gens que vous aimez sont précieux : savourez ces bonheurs dès à présent ! C’est là le message de ce merveilleux livre.

Pourquoi le lire?

  • Car ce n’est pas un livre anxiogène sur la maladie mais une invitation à célébrer la vie
  • Car il n’est jamais trop tard pour faire du reste de sa vie la plus belle route qui soit
  • Car ce livre est résolument positif, humain.

On ne le dit jamais assez : le bonheur est un état d’esprit, pas une question de chance ou de malchance. Face à une mauvaise nouvelle, quelle qu’elle soit (maladie, travail, couple, enfants…) nous avons le choix, oui, de choisir le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein. Le choix de ressasser notre malheur dans un fauteuil de lamentations, de crier à l’injustice, ou de décider de vivre du mieux possible avec cette nouvelle donne.

C’est ce qui arrive à Béa le roc, Alice la puéricultrice réservée, Elisabeth la bourgeoise, et Sam le fils rejeté, quand ils apprennent être atteints du cancer. Avec Greg, le fiancé de Sam, tous les cinq auraient pu se laisser sombrer, maudire le sort. Or ils vont décider de rendre le chemin qu’il leur reste à parcourir le plus lumineux, heureux et chaleureux possible.

Leur première séance de chimiothérapie est retardée ? Qu’à cela ne tienne, c’est là une opportunité pour notre club des 5 rebaptisé le Club des feignasses, de tirer profit de ce sursis pour aller en thalassothérapie à Saint-Malo. L’occasion pour chacun de faire le point sur sa vie, sur ses choix, de refixer ses priorités. Et de tenter de retrouver son premier amour. Et de mettre fin à une relation toxique. Et de renouer avec ses parents. Chacun va à l’essentiel. A son essentiel.

Ce roman de Gavin’s Clemente Ruiz est une pépite d’émotions fortes, d’optimisme, d’humanité, de tendresse. Bien davantage qu’un livre sur la maladie, c’est un hymne à la vie, à l’amour. Après avoir lu ce livre, vous éprouverez le besoin furieux de dire et de montrer aux êtres que vous aimez combien ils comptent pour vous, de vous dépouiller du superflu, de savourer chaque minute de la vie. Car la vie est un cadeau précieux, ne l’oublions pas ! Ne le gâchons pas.

Un coup de cœur ❤ .

Publicités