Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin (Albin Michel) : magnifique!

AF182EC7-EFBB-4F6B-8092-B0668C1D53FD

Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin

Editions Albin Michel, mars 2018

555 Pages – 22,50€

L’histoire intense d’une femme qui, après avoir traversé bien des épreuves, continue à s’arc-bouter au bonheur. Un hymne merveilleux aux petits bonheurs simples mais ô combien précieux du quotidien.

Violette Toussaint, après avoir été garde-barrière, est devenue garde cimetière. Un métier qui peut paraître triste, voire sinistre, mais que Violette a su illuminer par sa bonté, sa générosité, son courage et son humanité . Violette est une femme discrète, qui sait se montrer présente auprès des familles endeuillées, offrir du réconfort à chacun avec un thé au jasmin, des biscuits, une oreille attentive, l’absence de jugement. Elle consigne dans un cahier les détails de chaque enterrement et confie ses notes aux proches qui n’ont pas pu assister à la cérémonie. Pour garder des traces. Un réflexe d’enfant née sous X.

Elle connaît tout des dates de décès, de naissance, des situations conjugales ou des métiers des personnes enterrées dans son cimetière. Elle prend soin d’eux, nettoie les tombes, change l’eau des fleurs, témoin muet des visites que font les proches ou des visites qu’ils ne font pas. Mais que savent à contrario les visiteurs de l’histoire de Violette, de ses vêtements colorés cachés sous ses tenues sombres, de sa naissance sous X, de ses passages dans des familles d’accueil, de la disparition du jour au lendemain de son mari et seul amour il y a 19 ans ? Que savent-ils de son sourire de façade, de ses cicatrices dissimulées, de l’inhumaine absence à laquelle elle survit depuis un certain incendie? Rien. Personne ne sait rien de cette fragilité forte.

Jusqu’au jour où tout bascule parce qu’un homme vient frapper à sa porte pour comprendre pourquoi sa mère a émis le vœu d’être enterrée auprès d’un homme qu’il ne connaît pas et qui n’est pas son père. Ce ne sera pas seulement l’amour caché de sa mère qui sera exhumé, mais des pans entiers de la vie de Violette.

Avec ce nouveau roman, Valérie Perrin réalise un véritable tour de force. Faire de l’ordinaire l’extraordinaire. Faire l’éloge de la lenteur dans un monde où l’on court sans cesse. Transformer les cimetières en des lieux pleins de vie. Violette est une femme-fleur que l’on se met à aimer un peu, beaucoup, passionnément au fur et à mesure que l’on effeuille les apparences, son parcours, ses combats. Sa détermination, son positivisme, sa grandeur d’âme, bouleversent le lecteur et lui donnent une envie impérieuse, celle de trouver le cimetière dans lequel Violette travaille,  pour pouvoir la serrer dans ses bras. Un roman magistralement écrit, viscéralement humain. A lire absolument!

Publicités

4 commentaires sur “Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin (Albin Michel) : magnifique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s