La playlist de Jean-Pierre Brouillaud

Chaque semaine, un auteur nous livre les musiques de sa playlist, celles qui ont accompagné ses heures d’écriture, celles qui ont nourri son livre, celles qui l’ont inspiré, celles qui ensoleillent sa journée. Aujourd’hui, c’est au tour de Jean-Pierre Brouillaud.

En avril dernier, je vous ai parlé du nouveau roman jubilatoire de Jean-Pierre Broullaud,  Ma vie avec Contumace, paru chez Buchet-Chastel. Un roman savoureux, d’un humour délicieux. Dans un mélange d’absurde, de fausse candeur, de drôlerie, de justesse dans les émotions et les situations de son personnage autiste, Jean-Pierre Brouillaud nous entraîne dans le quotidien de son narrateur pour un moment de lecture merveilleux. A lire!

Retrouvez ici la chronique consacrée à ce roman : Ma vie avec Contumace

La playlist de Jean-Pierre Brouillaud : 

  • La musique (chanson, musique de pub, musique) qui accompagne vos journées actuellement :

« Hôtel California », parce que mon fils l’apprend à la guitare !! Je suis moi-même (médiocre) guitariste et (médiocre) pianiste … Cette chanson, à la guitare, sonne magnifiquement. C’est une chanson assez fascinante, hors format (elle dure plus de six minutes je crois), intrigante, dont il est bien difficile de dire, autant pour le texte que pour la musique, si elle est joyeuse et entraînante ou profondément sombre et mélancolique. Il y a plusieurs degrés d’écoute et de lecture. Au-delà de la qualité de la mélodie, c’est ce qui fait son charme inquiétant et mystérieux, et sans doute son incroyable succès.

 

  • La musique qui pourrait illustrer votre dernier roman :

Je pense à une chanson de Romain Didier (qui a écrit et chanté tant de magnifiques chansons) : « Amnésie ». Pourtant il n’y a pas de lien direct avec la trame de mon roman, mais le personnage principal de celui-ci et celui de la chanson de Romain Didier me semblent pourtant très proches. Tous deux ont une immense difficulté à s’insérer dans le monde qui les entoure et dans la vie sociale, même si ce sont pour des raisons différentes : la perte de la mémoire, pour la chanson, et un cerveau qui fonctionne différemment, pour mon roman. De façon générale, je crois que tous mes personnages ont des difficultés à trouver leur place, et c’est ce que m’évoque aussi tout de suite le texte de «  Amnésie ». Je pense également que dans la chanson comme dans le roman, plusieurs interprétations sont possibles pour le lecteur ou l’auditeur.

 

  • La musique idéale pour écrire :

Une musique lointaine, mélangée au bruit des conversations alentour … Parce que j’écris essentiellement dans les cafés. Il ne faut pas qu’ils soient trop bruyants, mais s’ils diffusent une musique qu’on entend à peine, qu’on n’a pas vraiment besoin d’écouter attentivement, qui se mêle aux voix des clients et aux bruits de verres et de tasses qui s’entrechoquent, c’est l’idéal. Je ne peux pas me concentrer sur l’écriture tout en écoutant vraiment une musique précise, mais j’aime travailler en entendant, d’une oreille distraite, la vie autour de moi, et la musique en fait partie. Une radio qui passe en boucle de la variété française, c’est l’accompagnement parfait … !

… La semaine prochaine, nous avons rendez-vous avec la playlist de Myriam Chirousse! D’ici là, bonne semaine en musique!

notes-musicales-584412

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s