Coup de coeur de la rentrée littéraire : Sous les branches de l’udala, Chinelo Okparanta

img_4848

Sous les branches de l’udala, Chinelo Okparanta

Editions Belfond, aout 2018

Rentrée littéraire

Chinelo Okparanta explore d’une manière saisissante la culture d’une oppression bien particulière, celle du sexe et du genre. Le récit marquant du combat d’une femme nigérienne qui cherche à revendiquer son identité au cœur d’un pays qui la méprise. Coup de cœur de cette rentrée littéraire.

Au Nigéria, dans les années 70, la guerre civile fait rage. Ijeoma, âgée de 11 ans, voit son père mourir lors du bombardement de leur maison. Elle doit alors prendre la relève pour trouver à manger, assurer le quotidien, car sa mère est trop submergée par le chagrin pour faire quoi que ce soit. Jusqu’au jour où sa mère, dépassée par la guerre, par cette vie sans son mari, par la vie, par cette fille devenue un fardeau, lui annonce qu’elle va la placer chez un couple d’enseignants, amis de son défunt père, dans une ville voisine.

Et de se retrouver bonne à tout faire chez ce couple. Un jour, elle croise en chemin une jeune orpheline de son âge et la fait embaucher à ses côtés chez le couple. Ce qui était une amitié naissante entre les deux jeunes filles se révèle bien plus fort au fil des jours. Une attirance irrépressible. Un véritable amour. Mais à cette époque au Nigéria, et toujours à ce jour, l’amour entre deux personnes de même sexe est jugé criminel, passible de prison, voire, dans certains états, passible de lapidation. Aussi, quand les enseignants découvrent la nature de leur relation, cette « abomination » au nom de la religion et de la loi, c’est le scandale.

Ijeoma essaye alors de rentrer dans les rangs, de faire ce que les autres, au nom de la religion et des traditions, attendent d’elle. Mais peut-on dompter ses sentiments ? Peut-on durablement renoncer à son identité sexuelle sans se perdre soi ?

Chinelo Okparanta nous offre un récit fascinant, édifiant, riche en couleurs, en parfums, en folklore. Un roman sur le combat d’une jeune femme pour se faire accepter telle qu’elle est, au péril de sa vie. Un roman d’apprentissage d’une puissance inouïe, qui montre que rien, pas même le poids des traditions, l’étau de la religion, la désapprobation de l’entourage, ne peuvent aller à l’encontre d’un amour véritable et pur. Bouleversant. Puissant. Un roman qui vous hante longtemps.

 

Publicités

2 commentaires sur “Coup de coeur de la rentrée littéraire : Sous les branches de l’udala, Chinelo Okparanta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s