Citation du jour

D714279B-FC09-4EC3-9605-A660012C6071Les livres que l’on écrit, ils se perdent dans les bras des lecteurs, dans les rivières de leurs yeux, dans la forêt de leurs songes. Ils ne reviennent plus jamais vers l’auteur, qui n’existe pas. L’auteur, c’est le lecteur, il n’y en a pas d’autre.

Christian Bobin

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s