Citation du jour

« Si je devais résumer le sens de l’existence humaine en quelques mots, je dirais : tout le chemin de la vie, c’est de passer de l’inconscience à la conscience et de la peur à l’amour. C’est pour cela que les âmes viennent sur terre, même si c’est un chemin souvent douloureux et jonché d’obstacles. »

Frédéric Lenoir – La consolation de l’ange (Albin Michel)

La consolation de l'ange, Frédéric Lenoir

 

 

Rentrée littéraire : Le consentement, Vanessa Springora

Le consentement de Vanessa Springora chez Grasset

©Karine Fléjo photographie

Un récit remarquable de lucidité et de courage sur la manipulation psychologique dont l’auteure a été victime à 14 ans. Ou quand un écrivain germanopratin célèbre jouit en toute impunité de ses penchants pédophiles et de son emprise destructrice sur les jeunes filles vierges.

Manipulation psychologique et emprise affective

A l’âge de six ans, la maman de Vanessa Springora se sépare de son mari. Plus de cris, plus de scènes de jalousie ni de violence. La fille et la mère vivent désormais au calme, dans un petit appartement sous les toits. Pour fuir le chagrin dans lequel l’abandon de son père la laisse, la jeune Vanessa se réfugie dans les livres. Un jour, à une soirée où elle accompagne sa maman, Vanessa, 13 ans, croise G., un auteur quinquagénaire célèbre. Elle n’imagine pas un seul instant que ces regards échangés sont la porte ouverte vers l’enfer.

Quelques jours plus tard, une lettre à l’encre bleu turquoise, signée G. et destinée à Vanessa, lui est remise par sa gardienne. A présent que G. a repéré sa proie, il lui faut la ferrer. Vanessa, férue de littérature, se sent flattée que cet homme de lettres pose le regard sur elle. Les missives se succèdent, de plus en plus passionnées. G. veut rencontrer Vanessa. Elle accepte, sans imaginer ce qu’il attend d’elle, juste fascinée par son érudition et son talent. Leur relation commence, pas complètement clandestine, puisque la mère de Vanessa est au courant et ne s’y oppose pas vraiment, du moins pas avec les barrières qu’une mère responsable devrait ériger. Vanessa a 14 ans. G. en a 50. Vanessa est vierge de toute expérience amoureuse. G. loue son expériences avec des vierges. Car pour G., seule l’intéresse la satisfaction de ses désirs. Et leur transposition dans un livre.

Le piège se referme.

Célébrité = Immunité ?

Le consentement est un témoignage précieux et courageux.

Précieux, car Vanessa Springora analyse avec beaucoup de finesse psychologique, de l’intérieur, ce qui rend l’emprise affective possible, les failles qui lui préparent le terrain. Père absent, admiration pour une personne célèbre et érudite, protection défaillante des parents, faim d’amour, manque d’estime de soi. Autant de brèches dans lesquelles le prédateur s’infiltre, s’enracine, conscient qu’il va pouvoir y asseoir sa force. Le lecteur voit la toile se tisser et se refermer sur la jeune fille, sans qu’elle ne réalise ce qui est en jeu, aveuglée par son admiration et son amour. Heureuse d’exister dans un regard. Un amour qu’elle croit réciproque, alors que dans l’esprit pervers de l’écrivain quinquagénaire, la jeune fille n’est qu’un faire-valoir, un trophée de plus à sa collection. Ce prédateur sexuel ne se gêne d’ailleurs pas pour sortir avec plusieurs jeunes adolescentes à la fois. Une entreprise de démolition massive. Et quand la jeune Vanessa réalise le jeu pervers qui se trame, la culpabilité naît : car, amoureuse, elle y a consenti, n’a rien vu venir, aveuglée par l’habile stratège qu’est G.

Courageux, car à l’heure des scandales du photographe David Hamilton ou de Harvey Weinstein, pour ne citer que ces exemples, on peut penser, à tort, que les prédateurs ne sont plus en odeur de sainteté. Eh bien si ! Le célèbre écrivain G., aujourd’hui octogénaire, continue à sévir en toute impunité. Mais peut-être ignore-t-on ses pratiques avec de jeunes garçons thaïlandais ou de jeunes adolescentes vierges ? Même pas ! Et pour cause, G. s’en vante dans ses livres, allant même jusqu’à publier ses journaux intimes avec force de détails, ainsi que des photos de certaines de ses très jeunes conquêtes sur son site officiel. Ou quand côtoyer des jeunes vierges fait se prendre pour Dieu. Vanessa Springora s’interroge sur cette immunité totale de l’écrivain G. : la célébrité et le talent « excuseraient-ils » tout ? Monsieur Toutlemonde aurait-il pu continuer à mettre des petits garçons dans son lit et à déflorer des adolescentes sans que la justice n’y mette un frein ?

Vanessa Springora, par sa magnifique écriture, sa sensibilité et sa capacité d’analyse, donne sa voix aux victimes de cet homme qui elles, n’ont pas ce talent pour l’écriture ou (ni) cette lucidité. Mais pas seulement. Elle nous montre aussi que la justice et la société ont encore bien du chemin à effectuer…

A lire absolument !

Citation du jour

Pourquoi va-t-on vers des livres comme on va vers des gens? Pourquoi sommes-nous attirés par des couvertures comme nous le sommes par un regard, une voix qui nous paraît familière, déjà entendue, une voix qui nous détourne de notre chemin, nous fait lever les yeux, attire notre attention et va peut-être changer le cours de notre existence?

Valérie Pellerin

3f854fc6-c56e-4da7-a9a9-f59e6fbcd12e-1

©Karine Fléjo photographie

Pas besoin d’être un super héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt

Pas besoin d'être un super-héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt

©Karine Fléjo photographie

Un livre de développement personnel truffé d’outils pratiques, d’exemples inspirants, pour oser sortir de sa zone de confort et concrétiser ses rêves. Et pas besoin d’être un super-héros, c’est à la portée de chacun !

Dépasser ses croyances limitantes et développer sa confiance en soi

Nous avons tous des rêves, que ce soit concernant notre vie professionnelle, notre vie amicale ou amoureuse. Mais parmi nous, il y a ceux qui se contentent de rêver et ceux qui décident de concrétiser leurs rêves. Si vous ne voulez pas continuer à rêver votre vie et désirez vivre vos rêves, alors ce livre est fait pour vous. Que votre rêve soit petit ou grand, singulier ou commun, unique ou pluriel.

L’ouvrage est une forme de pérégrination ayant pour destination finale une vie conforme à vos besoins et aspirations. Un chemin qui se déroule en trois étapes : faire le point sur vos besoins et vos rêves, vous créer une nouvelle vie, et enfin, vous lancer. A chaque étape, les bonnes questions à se poser, des réflexions à mener, des conseils, des cartes défis et un témoignage inspirant. Tout une mallette d’outils issus de la pensée positive, de la projection, de la méditation, outils qui vont vous aider à lâcher-prise, à reprendre confiance en vous, à mobiliser votre énergie et vos ressources en tous genres pour oser le changement. Avouez qu’il serait dommage de passer à côté de votre vie et de rester la marionnette de vos peurs, non?

Un « livre-coach » pour avancer pas à pas

Marilyse Trécourt sait de quoi elle parle. Il y a une dizaine d’années, sa vie n’était pas pleinement satisfaisante. Mais pour autant, elle avait peur de faire le grand saut, se contentait d’admirer avec envie ceux qui eux, osaient. Jusqu’au jour où son sentiment d’insatisfaction est devenu plus pénible à supporter que la peur que le changement lui inspirait. Alors elle a osé quitter sa zone de confort et suivre une voie plus conforme à ses désirs, à ses besoins. Et ses résultats parlent pour elle : auteure à succès, elle a publié par moins de 8 livres en six ans.

Ce sont les fruits de ce parcours, de cet essai transformé avec brio, qu’elle partage ici avec les lecteurs. Il ne s’agit pas de théories recensées dans un énième livre de développement personnel, mais de conseils et d’exercices tirés de l’expérience de l’auteur,  d’outils testés et approuvés par elle. Un parcours de vie inspirant, à l’image de son livre. Pas besoin d’être un super-héros pour réaliser mes rêves est un ouvrage complet : vous y trouverez des exercices à effectuer pas à pas, douze méditations guidées, des témoignages, des cartes défis en fin d’ouvrage. Alors, prêts pour commencer l’année 2020 sous les meilleurs auspices? Souvenez-vous : nul besoin d’être un super-héros, vous n’avez aucune excuse pour ne pas essayer!

Informations pratiques

Pas besoin d’être un super-héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt – Editions Eyrolles, novembre 2019 – 175 pages – 14,90€

Livre pour bébé : Joyeux noël petit renne!

joyeux noel petit renne! aux éditions Nathan

©Karine Fléjo photographie

Voilà un livre sonore et animé, de la collection Kididoc aux éditions Nathan, qui ravivera vos enfants dès l’âge de six mois. Ou comment suivre le père noël et son renne dans leur livraison de cadeaux.

Partir avec le père noël livrer les cadeaux

Les enfants sont toujours émerveillés par la magie de noël. Quant au père noël, ce personnage mystérieux qui se déplace en traîneau tiré par un renne, il est source de nombreuses questions : où vit-il? Que fait-il le reste de l’année? Comment livre-t-il les cadeaux? Des questions auxquelles cette petite histoire « Joyeux Noël petit renne! » se propose de répondre. Vos chères têtes blondes vont en effet partir aux cotés du père noël et de son renne le soir de noël et participer à la livraison de cadeaux!

Un livre sonore et animé pour les enfants

Voilà un livre qui va captiver les tout-petits. De petit format donc facile à tenir pour un bébé, avec des pages en cartonnage épais, ce livre est idéal pour résister aux manipulations pas toujours « délicates » des enfants. Sur chaque page, l’enfant doit actionner des tirettes, faire bouger des volets, pour découvrir ce qui se cache dessous. Il doit de même appuyer sur des pastilles qui vont lui révéler tantôt le bruit du renne mangeant ses carottes, tantôt les grelots du traîneau du père noël. Toutes ces surprises à découvrir vont aiguiser son sens de la concentration, de l’observation, ainsi que sa motricité fine.

Informations pratiques

Joyeux Noël petit renne!, illustrations de Nathalie Choux – Editions Nathan dans la collection Kididoc – Enfants de six mois et plus – Novembre 2019 – 14,95€