A nous regarder, ils s’habitueront, Elsa Flageul (Julliard)

roman d'Elsa Flageul

Editions Julliard, janvier 2019

Que devient le couple quand un enfant naît ? Dans ce magnifique roman, Elsa Flageul aborde les combats de trois êtres : ceux d’un bébé né prématuré pour la vie, celui d’une mère contre sa culpabilité de n’avoir pas mené sa grossesse à terme, celui d’un homme et d’une femme devenus parents pour trouver leurs nouveaux repères.

L’arrivée d’un enfant dans le couple, thème du nouveau roman d’Elsa Flageul

Alice et Vincent vont être parents. Dans deux mois. Mais la nature en a décidé autrement : leur petit César naît en effet à sept mois. Trop tôt. Trop tôt pour cet homme et cette femme devenus parents d’un enfant auquel ils ne s’attendaient pas, intubé, minuscule, silencieux. Trop tôt pour pouvoir se passer de soins intensifs en néonatalogie. Trop tôt pour n’être que joie et insouciance.

Trop tôt pour être conforme à la magie, à la joie pure qui entourent traditionnellement une naissance.

Commencent alors plusieurs combats. Celui de ce bébé pour survivre en néonatologie, sous respirateur artificiel. Celui de ses parents pour aider leur bébé à se développer au mieux, à surmonter cet environnement angoissant, où tout peut basculer du jour au lendemain. Combat d’Alice aussi, qui vit dans la culpabilité et la honte cette grossesse qu’elle n’a pas su mener à terme, ces forces et ces organes développés qu’elle n’a pas su donner à son enfant pour affronter la vie. Mais comment parler de cette peur qu’il ne survive pas, y compris à Vincent, sans que cette angoisse ne contamine le couple et l’entourage, sans qu’elle ne la renvoie à sa « faute » de ne pas l’avoir gardé 9 mois dans son ventre ? Comment être rassurée par le corps médical quand les gestes techniques, la « routine » du travail, le manque de temps, ne laissent parfois plus place à une once d’humanité envers les familles ? Et puis, Alice n’est-elle pas censée avoir réponse à ses questionnements ? Une maman sait déceler les besoins de son enfant, non ? C’est même ce que l’on appelle l’instinct maternel. Mais Alice ne sait pas, ne sait plus, perdue.

Unis autour de leur bébé, Alice comme Vincent ne se sont pourtant jamais sentis aussi seuls avec leurs doutes et leurs peurs.

Pourquoi lire le roman « A nous regarder, ils s’habitueront » ?

Elsa Flageul nous offre un roman coup de poing. Un roman courageux car il s’attaque à un sujet « tabou ». On le lit comme une urgence, celle qu’il y a à sauver le petit César, celle qu’il y a pour les parents à trouver leur place dans cette nouvelle configuration familiale. Avec beaucoup de justesse, d’humour aussi parfois, de sensibilité toujours, en évitant avec brio l’écueil du pathos, Elsa Flageul nous interroge sur le mythe de la naissance comme bonheur absolu. Une naissance, prématurée ou non, ne s’arrête-t-elle à n’être que douceur, insouciance, sourires ? Non, même si la société nous vend cette image et montre du doigt qui oserait la contredire. Toute naissance est un bouleversement pour la femme, pour l’homme, pour le couple. Mais avouer ses angoisses, sa fatigue, son besoin d’avoir aussi du temps pour soi, est mal vu, jugé indigne d’un parent. Et pourtant réel, même doublement réel si l’enfant naît prématurément ou avec un handicap. La venue au monde d’un enfant est un parcours délicat, jalonné de joies profondes et d’angoisses tout aussi abyssales, d’amour enivrant et de renoncements lourds. C’est cette ambivalence que retranscrit admirablement bien Elsa Flageul.

Un coup de cœur!

3 commentaires sur “A nous regarder, ils s’habitueront, Elsa Flageul (Julliard)

Répondre à Koryfee Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s