Reviens quand tu veux, Mélanie Taquet

livre de Mélanie Taquet

Rencontres amoureuses, choix de vie, sous le soleil de l’Italie

Nina n’a pas remis le pied en Italie depuis trois ans. Depuis sa fuite de Paris, après la naissance de son petit garçon Alexandre. En effet, elle avait alors fait un déni de grossesse partiel et une dépression post-partum, lesquels avaient rendu le tissage des liens avec son bébé quasi-impossible.  Elle avait alors paniqué. Honteuse, coupable, son seul salut fut la fuite. Réfugiée chez son amie Hannah, qui tient un B&B à Florence, elle avait tu le motif de sa venue, pris du temps pour acquérir le recul nécessaire et retrouver plus sereinement Alexandre. Une pause italienne cathartique.

Florence fut donc une parenthèse douloureuse et salvatrice à la fois. Parenthèse qu’elle va rouvrir aujourd’hui, tandis qu’elle remet le cap sur l’Italie pour le mariage de ses amis. L’occasion pour elle de se faire pardonner par ceux qu’elle a blessés et qui se sont sentis trahis par la préservation de son secret, par ceux dont les sentiments n’ont pas trouvé d’écho durable en elle, par ceux que son départ pour la France a ébranlés.

Mais rien ne va se passer comme prévu. Si chacun semble avoir tracé sa voie et être prêt à s’engager sur le chemin qui s’ouvre à lui, ces certitudes vont vaciller. Les futurs mariés, Gisela et Marco, sont-ils vraiment faits l’un pour l’autre ? Ont-ils tous deux fait table rase de leur passé ? Hannah, l’amour impossible de Marco, est aujourd’hui une femme libre, suite à sa séparation d’avec Michele. Elle est de surcroît maman d’une adorable petite fille. Deux informations nouvelles qui vont fortement perturber Marco à l’aube de son union avec Gisela. Continuer tout droit ou prendre un virage à 180 degrés ? Faire fi de ses sentiments réels et s’accommoder d’une vie tiède, ou prendre le risque de tout détruire pour mieux reconstruire ensuite ?

Marco, Gisela et Hannah ne sont pas les seuls à être un carrefour de leur existence, à s’interroger sur la direction à prendre. Quand Nina se retrouve face à Simone, son ex-amoureux italien, ses résolutions flanchent aussi. Sauf qu’elle ne se sent plus le droit à l’erreur. Elle a déjà tant de difficultés dans sa vie de mère, dans ses relations naissantes et encore fragiles avec Alexandre ! Elle ne peut pas se permettre d’ajouter des complications dans sa vie de femme. Mais qui a dit que l’existence était facile ? Ne faut-il pas parfois sortir de sa zone de confort, prendre des risques, pour vivre une vie plus conforme à ses aspirations, à ses valeurs ?

Pourquoi lire le nouveau livre de Mélanie Taquet ?

Si vous avez lu le premier livre de Mélanie Taquet, Reste aussi longtemps que tu voudras, je n’ai pas à vous convaincre, vous êtes certainement impatients, et je vous comprends, de lire ce qu’il advient de ces personnages, de prendre des nouvelles d’eux et, par là-même, de vous offrir un nouveau voyage en Italie.

Si vous n’avez pas lu le précédent livre, vous vous interrogez peut-être : vais-je pouvoir comprendre ce roman sans connaître le précédent ? Ma réponse est oui, car l’auteur a veillé à ce point. Alors, pourquoi lire reviens quand tu veux ?

  • Car ces personnages vous parleront. Ce sont des êtres chahutés par la vie, mais non résignés. Des personnes qui désirent faire du reste de leur vie la plus belle partie de leur existence, avec ce qu’ils sont, avec ce qu’ils ont vécu. Qui n’a pas été confronté un jour à un choix difficile (professionnel, sentimental, amical) ? Ces personnages sont tous à un carrefour de leur existence et doivent choisir. Ils sont touchants, attachants, proches de nous.
  • Car cette lecture vous transporte en Italie, à Florence, Naples, vous fait voyager avec Mélanie Taquet comme guide. On sent les parfums, on visualise les couleurs, on ressent la chaleur, on y est presque !
  • Car la tension narrative est telle que vous ne pourrez pas reposer le livre une fois la lecture commencée. Mélanie Taquet multiplie les rebondissements, sème des indices et nous tient en haleine du début à la fin.

Alors, happy end ? Je vous laisse le découvrir…

—> Retrouvez la chronique que j’avais consacrée à son précédent roman en cliquant sur ce lien : Reste aussi longtemps que tu voudras

Une réflexion sur “Reviens quand tu veux, Mélanie Taquet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s