Comment j’ai raté ma vie, Bertrand Santini et Bertrand Gatignol

album comment j'ai raté ma vie

Un album illustré plein de tendresse et d’humour, mais aussi de profondeur, qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Un gros coup de coeur!

L’essentiel en quelques mots et dessins ou qu’est-ce que la réussite?

Si Jacques Séguéla, publicitaire, a marqué les esprits avec sa remarque « Si à cinquante ans, on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie », force est de reconnaître qu’il n’a pas remporté l’adhésion. Surtout pas celle de Bertrand Santini (auteur du texte) et de Bertrand Gatignol (illustrateur). Pas plus que la mienne entre nous soit dit 😉

Dans la première partie de l’ouvrage, l’auteur nous fait suivre le quotidien d’un petit garçon qui vit une existence très ordinaire mais s’évade par le rêve. Sa modeste maison se transforme alors en château, ses boules de pins en trésors de la forêt, son reflet dans la glace en celui d’un beau jeune homme, le gris du ciel en un beau soleil. Il s’émerveille de tout, fait de sa réalité un monde enchanteur.

Mais un jour, il grandi…

Dans la seconde partie, l’adulte qu’il est devenu a en apparence réussi, du moins en a-t-il tous les signes extérieurs. Il vit effectivement dans une belle maison, peut voyager là où il fait toujours beau, connait beaucoup de monde, a les femmes à ses pieds. Mais est-il pour autant heureux?

Réussir sa vie

Cet album, publié aux éditions Grasset jeunesse et donc davantage destiné aux enfants, a tout autant séduit l’adulte que je suis et offre divers niveaux de lecture. En effet, en une phrase accompagnant le dessin sur la page en regard, les auteurs ont su saisir l’essentiel. L’essentiel du bonheur, de l’épanouissement, des valeurs de l’existence. Non sans humour, ils raillent ceux qui ne voient de réussite que dans le matériel, collectionnent les belles femmes comme les voitures et les relations superficielles. Des hommes et des femmes qui brillent en société, car à des postes importants, Rolex au poignet, voiture de luxe dans le garage, voyages au bout du monde en jet privé, mais qui sous le vernis de apparences, sont souvent seuls et malheureux.

Car tout ce qui brille n’est pas de l’or. Qu’en est-il vraiment de l’authenticité des relations? Sur combien d’amis peut-on compter vraiment? L’important est-il le nombre de relations ou la qualité de nos liens avec les autres? Et que reste-t-il de nos rêves d’enfant? Les dessins très épurés, à l’image du texte qui les accompagne brossent en quelques pages le portrait du bonheur par son opposé : l’illusion du bonheur.

 

Publicités

Un commentaire sur “Comment j’ai raté ma vie, Bertrand Santini et Bertrand Gatignol

  1. […] « Cet album, publié aux éditions Grasset jeunesse et donc davantage destiné aux enfants, a tout autant séduit l’adulte que je suis et offre divers niveaux de lecture. En effet, en une phrase accompagnant le dessin sur la page en regard, les auteurs ont su saisir l’essentiel. L’essentiel du bonheur, de l’épanouissement, des valeurs de l’existence.  » ● Les Chroniques de Koryfee […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s