Une vie plus belle que mes rêves, Marilyse Trécourt

une vie plus belle que mes rêves Marilyse Trécourt

©Karine Fléjo photographie

Après le succès de Vise la lune et au-delà!, Marilyse Trécourt nous revient avec un nouveau roman de développement personnel très inspirant, Une vie plus belle que mes rêves. Une invitation à ne plus subir ses peurs mais à les dépasser. A oser. Alors, prêts à relever le défi ?

Une (sur)vie conforme aux attentes de l’entourage

Jusqu’ici, Louise, 37 ans, s’est toujours conformée à ce qu’on attendait d’elle. Que cela corresponde à ses besoins, à ses envies ou non. Aussi, quand elle apprend que son contrat de travail ne sera pas renouvelé, et ce, malgré son investissement et son professionnalisme, elle ne se révolte pas. Pire, elle répond à son supérieur que « ce n’est pas grave ». Alors qu’elle n’en pense pas un traitre mot. Mais Louise n’est pas de ceux qui font des vagues. Elle suit le courant.

Un drame que sa meilleure amie, Claire, voit au contraire comme une chance de rebondir plus loin, plus haut. Et si Louise se saisissait de cette perte d’emploi pour chercher enfin un travail qui corresponde et à ses aspirations et à ses qualifications ? Ce serait l’occasion de mettre fin à la succession de job sous qualifiés et sous-payés qu’elle a toujours acceptés sans broncher. Encore faudrait-il que Louise ait davantage confiance en elle et en ses compétences pour oser revendiquer un meilleur poste.

Les exhortations de Claire font leur chemin dans l’esprit de Louise. Elle va se donner le temps de réfléchir, d’identifier ce qu’elle veut, ce à quoi elle aspire, avant d’accepter tout et n’importe quoi, et ce, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Et de se remettre à la peinture, une passion d’enfance délaissée depuis trop longtemps.

Un de ses tableaux va alors susciter la convoitise d’un acheteur londonien. Et complètement bouleverser son destin.

Dépasser ses peurs et oser entreprendre

Ce roman de développement personnel pourrait parfaitement illustrer cette maxime de Sénèque :

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile ».

En effet, Louise se fond depuis toujours dans les attentes des autres, se contente d’une vie qui ne l’épanouit pas vraiment, comme s’il s’agissait d’une fatalité, d’un destin auquel elle ne peut échapper. Or elle réalise que ce sont ses peurs qui la gouvernent : peur de déplaire, peur du conflit, peur d’être abandonnée, peur de n’être pas aimée. Louise n’est qu’une marionnette dont les peurs tirent les fils. Quand elle prend conscience qu’il n’est d’obstacle réel qu’à l’intérieur d’elle-même, elle décide d’évoluer, de ne plus subir mais d’agir. Car l’action est la base pour faire évoluer toute situation. Et toute action menée à bien, un encouragement à en mener une suivante.

Un livre inspirant, positif et lumineux !

 

Publicités