La santé au naturel et sans effort, Dr Joseph Mercola

la-sante-au-naturel-et-sans-effort.jpg

©Karine Fléjo photographie

Dans La santé au naturel et sans effort, paru aux éditions Hugo, le docteur Joseph Mercola déboulonne quelques idées reçues et entre en guerre contre l’industrie pharmaceutique ainsi que l’industrie agro-alimentaire, lesquelles ne voudraient pas que notre bien. Pour lui, nous sommes notre propre médicament et il nous montre comment.

Les neufs principes pour se passer de médicaments

Selon le docteur Joseph Mercola, tous ces médicaments prescrits à longueur d’ordonnances ne sont pas utiles. L’important est ailleurs :

« Votre corps est fait pour être en bonne santé sans recourir à un médicament. Si vous lui donnez ce dont il a besoin pour s’épanouir, il se régénérera généralement tout seul et sans intervention extérieure. Cette capacité naturelle est ce que j’appelle « la guérison sans effort ».

Autrement dit, il s’agit d’adopter une hygiène de vie adaptée pour éviter de tomber malade, plutôt que de devoir soigner. Le célèbre « Prévenir plutôt que guérir ».

Au cours du XXème siècle, les progrès technologiques dans le domaine alimentaire ont eu un impact préjudiciable sur la consommation : recours aux OGM, arrivée sur le marché de produits préparés à faible valeur nutritive mais saturés en graisses et en sucres, recours massif aux pesticides… Sous prétexte que ce soit plus pratique à préparer, meilleur au goût, c’est la santé qui est mise en jeu (diabète, obésité, cancers, problèmes cardiaques, Alzheimer, arthrite…). Pourtant, il est possible d’être le garant de sa santé en observant neuf principes selon Joseph Mercola :

  • Boire de l’eau pure : terminé les sodas, boissons énergétiques, l’eau en bouteille ou même l’eau du robinet. Le corps humain est composé de 2/3 d’eau et son hydratation est essentielle.
  • Manger des légumes bio produits localement soit crus, soit en jus, ou encore fermentés ou germés.
  • Puiser dans les graisses comme principale source d’énergie : pour cela, il faut autant prêter attention au moment où l’on mange qu’à ce qu’on mange. Pour le Dr Mercola en effet, le petit déjeuner est tout sauf important. L’idéal est selon lui de manger sur une fenêtre de 8 à 10 heures par jour, pour brûler les graisses.
  • Bouger régulièrement et de façon intelligente.
  • S’exposer régulièrement (avec les précautions requises) au soleil pour faire le plein de vitamine D.
  • Protéger sa flore intestinale : l’intestin est le deuxième cerveau et renforcer sa flore est plus efficace qu’un vaccin contre la grippe.
  • Bien dormir pour permettre au cerveau de se régénérer.
  • Marcher pieds nus, jouir des bienfaits du toucher, du rire, des caresses.
  • Bannir six produits nocifs pour la santé malgré leur bonne réputation : les céréales complètes, les édulcorants, les dérivés de soja non fermentés (tofu, lait de soja, ..), les huiles végétales, la majorité des poissons, les yaourts traditionnels.

Alors, prêts à essayer ?

La santé au naturel : que penser de la méthode du Docteur Mercola ?

Nombreux sont les ouvrages rédigés par des médecins experts en nutrition, qui donnent des « recettes » pour aller mieux. « Vivez mieux et plus longtemps », « Le meilleur médicament, c’est vous ! », « Votre santé sans risques », etc. La littérature en ce domaine est florissante. Chacun développe sa théorie et affirme avoir raison en invoquant les multiples études scientifiques sur lesquelles il s’appuie. Le Docteur Joseph Mercola ne fait pas exception. Il affirme être dans le vrai en prenant pour référence de nombreuses statistiques, études et publications scientifiques. Comme ses confrères pour prouver l’inverse, car ils s’appuient sur d’autres études… On se retrouve avec autant de conseils à suivre que de livres. Et c’est bien le problème. On nous dit tantôt de fractionner les repas, tantôt comme ici de ne surtout pas faire plusieurs petits repas, tantôt d’accorder une grande importance au petit-déjeuner, puis ici de le sauter. Les divergences sont légion.

S’il semble aujourd’hui évident qu’une alimentation saine garantit une meilleure santé, que les plats préparés ne sont pas les amis d’une alimentation équilibrée, que les OGM ne sont pas inoffensifs, de même que les pesticides, si l’on sait de surcroît qu’il faut faire de l’exercice au moins 30 minutes par jour, que dire des autres principes développés dans ce livre ? J’avoue être sceptique sur certains points. Ne rien avaler entre 20 heures et midi m’interroge beaucoup par exemple : pourquoi soudain dynamiter le petit-déjeuner quand on nous scande par ailleurs que c’est un des repas les plus importants de la journée et qu’il ne faut surtout pas sauter de repas ? Qui croire ? Quant à dire que suivre ses préceptes se fait sans effort, j’ai quelques doutes : comment manger des produits de son jardin à Paris où 99% de la population n’a pas de jardin ? Comment acheter des légumes et fruits sans pesticides quand une enquête de 30 Millions de consommateurs révèle encore récemment que certains produits bio sont encore plus pollués que les autres ? Donc manger le plus sain possible, oui. Mais suivre tous ces principes ne m’a pas convaincue.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s