La mer monte, Aude le Corff

livre de Aude le Corff, La mer monte

Après Les arbres voyagent la nuit et L’importun, Aude le Corff nous revient avec La mer monte, un roman d’anticipation auréolé de mystère. Nous sommes en effet dans une époque à la fois proche à l’échelle du temps et lointaine à l’échelle d’une vie : en 2042. Un monde connecté à l’extrême, un réchauffement climatique qu’il n’est plus possible d’ignorer et un secret de famille bien gardé sont les ingrédients principaux de ce livre prenant.

Réchauffement climatique, nouvelles technologies : bienvenue en 2042 !

Aude le Corff nous invite à la rejoindre en 2042. Un avenir à la fois proche et lointain. Un autre monde. En effet, en 2042, la planète a essuyé plusieurs drames écologiques dus au réchauffement climatique : inondations, séismes, montée des eaux et des températures, disparition de certains territoires sous les flots, ouragans dévastateurs. Le danger a pointé son nez au début des années 2000 et ne fut pas pris suffisamment au sérieux par les états influents :

« Les catastrophes naturelles et les conflits s’intensifiaient. La guerre civile en Syrie se révélait particulièrement cruelle. L’humanité régressait, de toutes parts des discriminations et des violences avaient lieu, envers les femmes, les homosexuels, les plus faibles, les plus foncés, les plus pauvres. »

Mais le réchauffement climatique est devenu tel au début des années 2020, qu’il ne fut plus possible de l’ignorer sauf à conduire la planète et ses habitants à leur perte.

« Un état d’urgence mondial fut décrété. Plus question de continuer à produire du gaz à effet de serre, à l’évidence le monde ne le supporterait plus. (…) Un effort spectaculaire a été entrepris pour développer les énergies propres au détriment des lobbys, et rapidement, les voitures électriques, solaires ou à hydrogène sont devenues la norme. Tout fonctionne dans nos pays favorisés grâce aux énergies renouvelables, au recyclage, à la biomasse, avec une optimisation de la gestion de l’eau. »

C’est dans ce contexte que vit Lisa, jeune trentenaire engagée dans cette transition écologique radicale. Un monde enviable ? Pas forcément. Car tout est connecté, contrôlé, robotisé, tandis que les relations humaines s’appauvrissent, y compris dans la sphère de l’intime. De même qu’on est de plus en plus souvent amené à changer de travail, on change de plus en plus de partenaire.

« La jeune génération s’autorise des histoires plus courtes et plus nombreuses tout au long de son existence. Il devient dépassé de partager l’appartement, le quotidien, le même lit qu’un conjoint. »

Mais l’avenir de la planète, ce que nous allons transmettre aux générations futures n’est pas la seule préoccupation de Lisa : une autre transmission l’interpelle depuis des années, celle de sa mère Laure. Car cette dernière a bien souvent échappé à son rôle de mère, absente des mois entiers tandis que la relève était assurée auprès de l’enfant par ses grands-parents. Bien souvent, Lisa a cherché à attirer l’attention de sa mère, y compris en mettant sa vie en danger en cessant de s’alimenter. Mais Laure demeurait absente, fragile, en proie à une insondable mélancolie. Pourquoi ? Pourquoi cette femme était-elle incapable de témoigner de l’affection à son enfant, d’être présente au monde ? Lisa décide alors de fouiller dans le journal intime que sa mère tient depuis l’adolescence, depuis son premier amour avec un certain Thomas Boddi. Quel est le drame à l’origine de cette tristesse, de ce chagrin que le temps ne parvient pas à consoler ? Lisa est bien décidée à percer ce secret bien gardé par sa mère mais aussi par le reste de la famille.

Une invitation à réfléchir sur la transition écologique, sur ce que nous voulons transmettre aux générations futures

Ce nouveau livre d’Aude Le Corff invite le lecteur à réfléchir. En nous propulsant dans ce monde futuriste, Aude le Corff tire la sonnette d’alarme : si nous n’y prenons pas garde, si nous n’engageons pas dès à présent la transition écologique, alors le réchauffement climatique conduira à la destruction de la planète et de ses habitants. Est-ce ce monde voué à sa perte que nous souhaitons léguer à nos enfants et petits-enfants ? Par ailleurs, les nouvelles technologies évoluent vers un monde toujours plus connecté : le progrès technologie va-t-il de pair avec l’épanouissement humain ou faut-il craindre un appauvrissement des liens entre les êtres si nous n’y prenons pas garde ? Un roman qui sonne comme une mise en garde.

Ce secret de famille avec pour toile de fond l’avenir de notre planète vous tiendra en haleine. Comment expliquer les défaillances d’une mère ? Comment se construire sans cet élément crucial du puzzle familial ? Comment pénétrer dans le monde d’une femme dont l’angoisse permanente érige de hautes barricades autour d’elle ? Je vous laisse le découvrir…

 

 

 

 

 

 

Publicités