Etoile(s), Dorothée Gilbert

Etoile(s) de Dorothée Gilbert

©Karine Fléjo photographie

Un livre magnifiquement illustré par les photographies de James Bort, dans lequel la danseuse étoile Dorothée Gilbert retrace son parcours exceptionnel. Un parcours jalonné par une détermination sans faille et un travail titanesque.

Danseuse étoile : un rêve de petite fille

Dorothée Gilbert a fait ses premiers pas de danse à 6 ans, dans une école de quartier à Toulouse. Quand à l’âge de 10 ans ses parents l’emmènent assister à Gisèle au Capitole, avec Noella Pontois et Manuel Legris, pour la fillette c’est une révélation : donner des émotions intenses sur scène, faire de la danse son métier, devenir étoile, voilà ce qu’elle veut faire. Voilà son rêve.

Un rêve que ses parents vont l’encourager à concrétiser. En effet, ils n’hésitent pas à quitter maison et travail pour s’installer en banlieue de Paris, à proximité de l’Ecole de l’Opéra de Paris. Si la petite Dorothée rate l’examen d’entrée la première année, c’est pour mieux le réussir l’année suivante : à 12 ans, elle intègre l’école de danse de l’Opéra à Nanterre. Son futur objectif : intégrer le corps de ballet. Elle multiplie les heures de travail. Aux cours de l’école elle ajoute les cours privés pris le week-end, sans jamais se plaindre. Car très tôt elle a compris et accepté que la réussite serait à ce prix.

Une détermination et une capacité de travail qui seront remarqués et salués par Claude Bessy, directrice de l’école de danse de l’Opéra. Dorothée Gilbert gravit les échelons, surmonte les blessures, les rivalités intestines au sein de l’école. Et à seulement 24 ans, après une représentation de Casse-noisette, elle est nommée Etoile.

 » Pendant près de 20 ans, on est dans une compétition perpétuelle. A l’école de danse, puis dans le corps de ballet. Ce n’est qu’une fois étoile qu’on sort de cette compétition. Le public devient notre seul juge. »

Dorothée Gilbert danseuse étoile

Dorothée Gilbert : danseuse étoile, femme épanouie et maman comblée

Etoile(s) est un livre intimiste, fascinant. Dorothée Gilbert nous invite là où le public ne va jamais : dans les coulisses de la danse, dans les coulisses de l’Opéra, dans les coulisses de sa vie de femme et de maman. Car désormais, il est possible d’être étoile à l’Opéra et de devenir maman, même si cela nécessite une excellente organisation et une grande discipline. Mais la discipline, Dorothée Gilbert la pratique depuis des années et en a fait sa règle de vie. Le temps de ces lignes, elle raccroche les pointes pour évoquer son parcours, ses rapports aux autres danseurs, les sacrifices requis par la danse mais aussi ses émerveillements. Elle balaie certains clichés, nous permet de découvrir la réalité du monde de la danse professionnelle, monde qui a fait rêver certains d’entre nous.

Et surtout, d’une manière plus générale, Dorothée Gilbert nous montre qu’à force de volonté, de travail, aucun rêve n’est inaccessible.

 » Notre quête de perfection est infinie et on ne l’atteint jamais. Etre étoile, ce n’est pas être arrivée, c’est un passage vers un autre chemin. »

Les photographies de son talentueux mari, James Bort, sont juste sublimes. La Grâce sur papier glacé.

Dédicace Dorothée Gilbert

Si vous voulez faire briller des étoiles dans les yeux, alors offrez ce magnifique livre. Il interprète divinement la chorégraphie de la beauté et de la sincérité, de la détermination et de la passion. Il danse la vie sur la pointe de la plume de Dorothée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s