Chifan! Manger en Chine, carnet de voyage de Nicolas Jolivot

 

Manger en Chine

©Karine Fléjo photographie

Nicolas Jolivot, voyageur, aime croquer les personnes et pays qu’il traverse. De ses onze séjours en Chine, il nous ramène un recueil de dessins passionnants sur l’art de manger et de vivre en Chine. 

L’art de vivre chinois dans le domaine culinaire

Nicolas Jolivot connaît bien la Chine pour s’y être rendu 11 fois en 13 ans. Et c’est carnet de dessin à la main qu’il croque ce qu’il observe : les gens, les lieux, tout ce qui captive son regard. L’ouvrage qu’il nous propose ici est une invitation à découvrir les pratiques chinoises en termes de nourriture et de boisson : plats proposés, lieux de vente, modes de consommation et de restauration. Avec des dessins simples, très vivants, réalisés au stylo et avec des encres, il fait faire au lecteur un véritable tour de Chine culinaire, appétissant, curieux et amusant.

C’est ainsi que l’on découvre par exemple l’étrange spectacle de rue du boulevard Wanfujing, où se tient le festival de cuisine de trottoir : larves d’insectes, serpent, brochettes de scorpions ou de crabes, les défis culinaires à relever ne manquent pas ! Ou encore ces étranges oeufs, dans une rue de Pékin, dont le jaune vire au brun et le blanc au marron, oeufs cuits dans un bouillon de sauce soja et de thé noir.

Des plats et des pratiques différents

Non seulement les mets cuisinés en Chine sont différents de nos plats occidentaux, mais les pratiques des chinois autour des repas aussi. Les lieux de vie étant très petits les chinois n’ont pas tous la possibilité d’avoir une cuisine, aussi mangent-ils souvent dans la rue, en achetant leur plat à des vendeurs ambulants, ou encore dans des restaurants. L’auteur croque aussi les restaurants, lieux où espace de cuisine et salle de restauration sont fondus dans un seul et unique endroit, faute de place. Parfums des plats sur le feu, discussions entre clients, bruits de plats et de vaisselle cohabitent dans un joyeux brouhaha.

Ce recueil de dessins est une façon originale de nous faire voyager, découvrir un pays et ses pratiques, sa population. L’immersion totale de l’auteur dans la population, sa proximité avec les autochtones, mais aussi son humour, font passer au lecteur un délicieux et appétissant moment, aux parfums de l’Asie.