L’école des mamans heureuses, Sophie Horvath

L'école des mamans heureuses de Sophie Horvath

©Karine Fléjo photographie

Imaginez des femmes qui se sont éclipsées derrière leur rôle de mère et en souffrent. Imaginez un lieu où elles peuvent en parler sans être jugées. Imaginez enfin une auteure capable de vous faire passer du rire aux larmes en découvrant ces femmes. Vous tenez le génial roman de Sophie Horvath entre les mains!

Le métier de parent

Quand on est une femme ou un homme et que l’on projette d’avoir un enfant, surtout quand il s’agit du premier, on n’a qu’une idée floue de ce qui nous attend. Floue mais idyllique, constellée d’étoiles dans les yeux, de moments de bonheur à foison, de torrents d’amour. Puis le bébé arrive et la réalité ne correspond pas toujours à cet idéal envisagé : fatigue physique, nerveuse, nuits hachées, inquiétudes pour l’enfant, angoisses face à ses responsabilités de parent, sentiment de ne pas être à la hauteur, de ne plus avoir une minute à soi, couple mis à mal, liens parent-enfant difficiles à nouer, carrière professionnelle parfois sacrifiée, femme (homme) qui s’éclipse derrière son rôle de mère (père), les difficultés sont nombreuses dans cet apprentissage du métier de parent…

Seulement voilà, la société nous vend tellement la maternité ou la paternité comme le plus grand bonheur au monde, que ces femmes et hommes en souffrance ont honte d’évoquer leurs doutes, leurs problèmes, leurs frustrations.

Heureusement, il existe un lieu merveilleux de libération de la parole, tenu par la pétillante Rosa, où chaque parent peut venir chaque semaine, l’espace d’une heure, partager son expérience, s’adonner à des activités : l’association EMH (= l’Ecole des Mamans Heureuses). S’y retrouvent Constance qui n’a vécu qu’en fonction de son enfant et est épuisée, Catherine la perfectionniste, Leila et son lourd secret, Corinne et son fils agité ou encore Aurélien l’homme au foyer. Ces personnalités si différentes, entre rires et larmes, tensions et réconciliations, vont-elles parvenir à réconcilier leur vie de femme (d’homme) et de parent? Et surtout, vont-elles comprendre qu’il n’existe de parent parfait que dans les livres?

Un deuxième roman magnifique

Sophie Horvath nous avait déjà séduits avec son premier roman, « Le quartier des petits secrets« , l’an passé chez Flammarion. Avec « L’école des mamans heureuses« , elle confirme qu’elle est une romancière avec laquelle il va falloir compter.

Dans ce nouvel opus, elle aborde un sujet encore un peu tabou : oui on peut aimer ses enfants, être prêt à se battre bec et ongles pour eux, mais être découragé, épuisé, démuni, las de n’avoir plus aucun moment pour soi. Juste parce que nous ne sommes pas des machines ni des Dieux, mais des humains. Et donc des êtres imparfaits. Avec beaucoup de sensibilité, de profondeur, d’humour aussi, Sophie Horvath dresse le portrait de parents indiciblement touchants, isolés dans leurs inquiétudes, qui vont trouver dans l’association EMH plus qu’un lieu de parole : un lieu de renaissance.

Un livre qui aidera les parents un peu dépassés, perdus, à ne pas culpabiliser : l’important n’est pas d’être un parent parfait, mais de faire du mieux que l’on peut avec ce que l’on est et ce que l’on a reçu. L’auteure ne juge personne, décomplexe les parents, dédramatise les situations et nous offre une lecture riche en émotion dans toutes ses acceptions. Attendez-vous à rire, pleurer, sourire, frémir, jubiler. Parce que la vie, c’est comme dans les livres de Sophie : des alternances de soleil et de pluie. Et surtout, parce qu’au final la vie est belle et vibrante, comme son écriture.

Alors ne restez pas là à me lire, filez chez votre libraire préféré! Et entrez avec ce livre à « L’école des lectrices heureuses » 😉

Informations pratiques

L’école des mamans heureuses, éditions Flammarion – mars 2020 – 208  pages – 18,50€

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s