Le test, Sophie Adriansen

Le test, Sophie Adriansen

©Karine Fléjo photographie

Premier amour. Premier baiser. Première fois. Quand une grossesse vous tombe dessus alors que vous n’avez que quinze ans et des parents qui brillent par leur absence, vers qui vous tourner? Que faire?

Amours adolescentes

Madeleine a 15 ans. Fille unique d’un riche couple d’hôteliers sur la croisette, propriétaires d’un palace très en vue, elle vit dans une aisance financière enviée par beaucoup de ses camarades de classe. Mais sous le vernis des apparence, sa vie est tout sauf enviable : des parents accaparés par leur travail au point d’en oublier leur fille, une gouvernante et la solitude pour toutes compagnes. Sa passion ? La plongée. L’eau est son élément, lui apporte la sérénité qu’elle ne trouve pas en surface.

Heureusement, depuis un an, sa vie s’est illuminée grâce à Ulysse. Ils se sont rapprochés lors d’une fête donnée par sa meilleure amie, Jade. Pour ce lycéen, elle n’est plus un passe-muraille, une adolescente invisible, mais un être plein, désirable, désiré. Jusqu’à ce jour où, seuls au ciné-club, ils sont allés plus loin. Une fois, juste une fois. Sa toute première fois.

Seulement voilà, ses règles ont du retard. Serait-il possible que cette unique rapport ait suffi pour qu’elle tombe enceinte ? La communication avec ses parents étant quasi inexistante, Madeleine porte seule son lourd secret. Et le test de grossesse vient confirmer ses criantes. Elle est bien enceinte. Sidération.

Tomber enceinte quand on ne l’a pas envisagé, quand on est encore qu’une jeune lycéenne, est-ce un rêve comme le pense son amie Jade, euphorique à cette nouvelle ? Ou un cauchemar éveillé ? Comment va réagir Ulysse ? Se montrera-t-il à la hauteur ? Et que décideront-ils ? Garder le bébé ou pas ?

Un roman très réaliste

Ce qui me touche dans les romans pour adolescents de Sophie Adriansen, c’est non seulement sa capacité à se renouveler à chaque fois, la justesse de ses analyses, sa profonde humanité, mais aussi son extraordinaire aptitude à coller au plus près des préoccupations adolescentes. Elle se glisse dans la tête de ces jeunes, partage avec nous leurs rêves, leurs envies, leurs doutes, leurs blessures, leurs problématiques.

Cette fois, elle aborde le sujet des premières amours, des premiers baisers et de ces toutes premières fois qui peuvent conduire à une grossesse non désirée. Comment envisager brutalement de devenir mère quand on n’est soi-même encore qu’une enfant ? Un roman qui pose les bonnes questions, invite à la réflexion et propose des pistes, informe. Une héroïne indiciblement attachante que l’on a envie de prendre dans ses bras et d’entourer d’affection…

A lire!

4 réflexions sur “Le test, Sophie Adriansen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s