Comme un enchantement, Nathalie Hug

Comme un enchantement, Nathalie Hug

©Karine Fléjo photographie

Un voyage dans la campagne toscane, où les ruines d’une ferme fortifiée servent de décor à une renaissance. Renaissance à la vie. Renaissance à l’amour.

Des racines italiennes

Eddie est une trentenaire solitaire, qui vit dans un petit appartement de la Butte Montmartre, juché sur les toits. Orpheline à l’âge de 16 ans, elle n’a jamais guéri de sa blessure et a préféré mettre l’amour et les gens à distance, ériger des murs invisibles entre elle et les autres, pour ne plus risquer de s’attacher ni de souffrir. Une vie dont elle s’accommode à défaut de s’y épanouir.

Jusqu’à ce qu’un notaire, un certain Monsieur X, lui adresse un courrier l’informant qu’elle est l’unique légataire d’un très vieil homme, Giuseppe Giangrandi, décédé en Italie six années auparavant. Eddie, qui a beaucoup souffert de n’avoir jamais rien su sur ses racines, se dit qu’elle va peut-être pouvoir exhumer des vestiges de son histoire et atténuer ce sentiment d’être amputée d’une partie d’elle-même.

Quand elle débarque dans le village toscan, aux environs de Parme, et découvre la ferme fortifiée de Giuseppe au sommet de la colline, elle tombe immédiatement sous son charme. Un endroit chargé d’histoire, d’amour, celui que Giuseppe et Philomène se vouaient. Et pourtant, ce lieu est un champ de ruines et la tache pour tout rénover énorme. Mais dans ces vieilles pierres, cette nature luxuriante, entourée d’un calme bienfaisant et bercée par cette vue splendide sur les collines, tout semble possible.

Et si ce lieu était le reflet de son être intérieur, un champ de ruines sur lequel il est envisageable de reconstruire, ce qui expliquerait qu’elle s’y sente en harmonie, en profond accord avec elle-même ? Et si en ces lieux sauvages, elle apprenait à apprivoiser le bonheur ?

Reconstruction et renaissance

Nathalie Hug nous offre un roman émouvant, gorgé de soleil toscan, de nature, de collines à perte de vue. L’Italie et ce village de l’Emilie-Romagne sont à ce titre des personnages à part entière du roman. Un roman plein d’images, de couleurs, de parfums, de soleil. Un véritable voyage aux environs de Parme.

Voyage intérieur aussi pour cette jeune femme qui, seule avec elle-même, va avoir le temps de penser et de panser ses plaies, d’identifier ses besoins essentiels, de s’interroger sur le sens à donner à sa vie. Dans cette ferme fortifiée regorgeant d’endroits cachés, de dédales et de mystères, elle va apprivoiser les lieux et apprivoiser son histoire. S’enraciner dans la vie et se déployer, plus forte. Plus vivante que jamais. Et elle va découvrir à cette occasion, que la demeure n’est pas la seule à abriter des mystères

Comme un enchantement est un roman plein d’espoir, qui porte bien son nom.

Informations pratiques

Comme un enchantement, Nathalie Hug – éditions Calmann-Lévy, février 2020 – 387 pages – 19,90€

4 réflexions sur “Comme un enchantement, Nathalie Hug

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s