La seconde vie de Rachel Baker, Lucie Brémeault

La seconde vie de Rachel Baker

©Karine Fléjo photographie

Quand vous vous trouvez au mauvais endroit, au mauvais moment, c’est toute votre vie qui peut basculer. Un premier roman passionnant, aux personnages particulièrement attachants. Coup de cœur ❤  !

Quand la vie bascule

Rachel Baker est serveuse dans un diner situé dans un coin perdu de l’Alabama. Ce soir-là, alors qu’elle effectue son service comme d’habitude, trois hommes armés entrent et se mettent à tirer dans la salle. Elle est la seule survivante. Tous, y compris son amant, ont péri. Pourquoi l’ont-ils épargnée ?

Quand Nick Follers, agent de police, est dépêché sur place, c’est une femme terrifiée qu’il trouve au milieu du carnage. Rachel sait que sa vie vient de basculer  et ne sera plus jamais la même. Traumatisée, éprouvée par le chagrin d’avoir perdu son amant dans la tuerie, et par tous ces innocents abattus sous ses yeux, elle sent cependant peu à peu en elle la colère se substituer à la peine et à la peur. Colère et haine. 

Saura-t-elle les juguler, ou la psy qui la suit a-t-elle raison de craindre qu’elle ne bascule dans la violence ?

Et Nick Follers, saura-il garder avec le témoin la distance inhérente à ses fonctions ? 

Un premier roman passionnant

C’est un premier roman très abouti que nous offre Lucie Brémeault. Ses personnages, aussi bien Rachel Baker que Nick Follers, se situent à un carrefour de leur existence. Une rencontre, un événement, peuvent en effet fragiliser l’équilibre de ces funambules de la vie qu’ils sont, que nous sommes. L’auteur refuse ainsi toute vision manichéenne de l’être humain : personne n’est ni blanc ni noir, fondamentalement bon ou fondamentalement mauvais. Une vision particulièrement bien illustrée par le portrait de ces femmes si attachantes, que côtoie en prison Lucie Baker. Des femmes dont la vie a soudainement basculé, sans que cela ne fasse d’elles des monstres . Des femmes qui pourraient être vous ou moi demain.

«  En fait, elles auraient pu être comme toutes les autres femmes de cette planète si la vie en avait décidé autrement. »

Impossible de reposer le roman une fois la lecture commencée. La fluidité de l’écriture de l’auteure, l’intimité qu’elle sait créer d’emblée entre ses personnages et le lecteur, la tension permanente du récit, vous happent dès les premières pages. Elle analyse avec brio la fragilité de nos existences, ces moments charnières où tout peut basculer. A-t-on un pouvoir sur notre vie, sur la vie en général, sur l’orientation qu’elle prend? Ou doit-on accepter le destin comme une fatalité ?

Un vrai gros coup de coeur!

Informations pratiques

La seconde vie de Rachel Baker, Lucie Brémeault -Editions Plon, février 2020 – 274 pages – 18,90€

 

 

2 commentaires sur “La seconde vie de Rachel Baker, Lucie Brémeault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s