12 livres à lire cet été

Vous comptez les heures avant les grandes vacances. La valise est prête, la crème solaire et le maillot de bain achetés, il ne vous reste plus qu’à y glisser les livres. Mais quels livres emporter avec soi ? Pas de panique, je vous ai sélectionné douze livres publiés ces derniers mois, dans des registres très divers, pour voyager, aimer, apprendre, découvrir, trembler, vous émouvoir, sourire, autrement dit, pour vibrer (cliquez sur le titre du livre pour accéder à la chronique 😉 ).

Allez, on pousse les vêtements pour faire de la place, au besoin on prévoit une deuxième valise et on y met :

  • L’école des mamans heureuses, de Sophie Horvath, éditions Flammarion : Imaginez des femmes qui se sont éclipsées derrière leur rôle de mère et en souffrent. Imaginez un lieu où elles peuvent en parler sans être jugées. Imaginez enfin une auteure capable de vous faire passer du rire aux larmes en découvrant ces femmes. Vous tenez le génial roman de Sophie Horvath entre les mains!
  • J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi, Yoan Smadja, éditions Pocket : Un roman poignant sur l’enquête de terrain d’une journaliste au sujet du génocide des Tutsi au Rwanda. Avec, en filigrane, une vibrante histoire d’amour. Un joyau.
  • Mamma Maria, Serena Giuliano, éditions du Cherche Midi : Un roman gorgé de soleil, lumineux, bienveillant, qui vous fera voyager en Italie. Des personnages viscéralement humains que vous n’oublierez pas de sitôt. Et offrez-vous par la même occasion Ciao Bella, paru chez Pocket, le précédent roman de Serena Giuliano!
  • Le petit-fils, Nickolas Butler, éditions Stock : Après Retour à Little Wing et Des hommes de peu de foi, Nickolas Butler nous revient avec un bouleversant roman : Le petit-fils. Le combat magnifique de grands-parents pour sauver leur petit-fils.
  • Ces petits riens qui nous animent, Claire Norton, éditions Robert Laffont : Un livre plein d’humanité, aux personnages indiciblement attachants, sur le pouvoir fabuleux de la solidarité, de l’amitié et de l’empathie. Ou quand l’union fait la force. Captivant et émouvant.
  • La seconde vie de Rachel Baker, Lucie Breméault, éditions Plon : Rachel Baker est serveuse dans un diner situé dans un coin perdu de l’Alabama. Ce soir-là, alors qu’elle effectue son service comme d’habitude, trois hommes armés entrent et se mettent à tirer dans la salle. Elle est la seule survivante. Tous, y compris son amant, ont péri. Pourquoi l’ont-ils épargnée ? Un premier roman passionnant, aux personnages particulièrement attachants.
  • Un loup quelque part, Amélie Cordonnier, éditions Flammarion : Quand une femme accouche d’un bébé qui n’est pas celui qu’elle espérait et peine à l’aimer. La spirale infernale du rejet. L’évolution aux frontières de la folie. Puissant. Saisissant. Brillant.
  • Et que ne durent que les moments doux, Virginie Grimaldi, éditions Fayard : L’arrivée d’un nouveau-né dans le nid familial d’un côté, le vide laissé par le départ des enfants à l’âge adulte de l’autre, c’est ce merveilleux ballet enfants-maman que la vibrante Virginie Grimaldi nous interprète sur la pointe de sa plume. Et quelle plume! Profitez-en pour glisser aussi dans vos bagages le précédent roman de Virginie, Quand nos souvenirs viendront danser, paru aux éditions du Livre de poche. Un bonheur de lecture.
  • La liberté n’est pas un crime, Shaparak Shajarizadeh, éditions Plon : Shaparak Shajarizadeh est devenue une figure de proue du mouvement pour le respect du droit des femmes en Iran. Pour avoir manifesté contre le port du voile et incité d’autres femmes à renoncer au port obligatoire du hijab, elle a été emprisonnée et torturée. Un témoignage édifiant.
  • Une vie et des poussières, Valérie Clo, éditions Buchet Chastel : ce roman rend un vibrant hommage au personnel des EHPAD et à leurs patients. On referme le livre empli d’une douce chaleur, avec l’envie de prendre doublement soin de ceux qui nous sont chers. Et avec la furieuse envie de remercier Valérie Clo pour ce bijou d’humanité.
  • Sur le chemin du coeur, Mary-Laure Teyssedre, éditions Jouvence : Impossible de reposer le livre une fois la lecture commencée. C’est un récit émouvant, passionnant, lumineux que nous offre Mary Laure Teyssedre. Celui du parcours de deux personnes que l’Univers a fait se rencontrer afin d’évoluer, de se guérir.
  • Le silence après nous, Sarah Masson, éditions JC Lattès : Comment se reconstruire après un accident ? Un premier roman, bouleversant, lumineux, sur la reconstruction. Car malgré les épreuves, la vie et l’amour de la vie, demeurent plus forts que tout.

Bonne lecture et… bonnes vacances 🙂 !