Le prince de ce monde, Emmanuelle Pol

©Karine Fléjo photographie

Un roman saisissant sur l’emprise affective, la perversion narcissique, et, plus généralement, sur la montée du Mal dans nos sociétés.

Emprise affective et perversion narcissique

Lors d’une soirée chez un ami à laquelle elle s’est rendue seule, Paul, son conjoint, étant fatigué, elle lie la conversation avec un homme qui la fascine. Drôle, subtil, intelligent, séduisant, elle est littéralement subjuguée par cet inconnu au point de s’arranger pour lui laisser ses coordonnées avant de rentrer. Avec Lui, très vite, une attirance irrépressible se développe. Les rendez-vous secrets se multiplient. Naissance d’une romance ? Non, elle est aussi terrifiée par lui qu’attirée.

 « C’était plutôt la fascination d’une souris devant le serpent qui va l’engloutir. J’avais peur de Lui. Peur de son intelligence, de son instinct, de la façon dont il me regardait. Peur de ses propos étranges et de ses reparties cyniques. Peur de la manière dont il me traitait, du mal qu’il allait me faire. J’étais hypnotisée par ma propre destruction. »

Et si cet homme était le diable incarné, le responsable de tous les maux de la terre ? Une conviction qui grandit en elle au fil des jours au point de muer en certitude :   dans les flots de migrants qui affluent sur les côtes, dans les émeutes qui secouent le pays, dans la montée des extrémismes, dans l’attitude soudainement raciste et haineuse de son beau-frère, dans l’éloignement de sa fille, elle en est certaine, c’est l’œuvre du Mal qu’il faut voir. Sa signature à Lui. Est-elle en train de verser dans la paranoïa ?

Un roman sur le Mal

Dans Le prince de ce monde, Emmanuelle Pol s’attaque à un sujet un peu tabou dans notre société : le Mal. Un sujet aux consonances religieuses, moralisatrices, qui dérange lorsqu’on l’évoque. Et pourtant, l’héroïne le voit partout. Comment ne pas s’inquiéter face à la violence qui secoue le monde ? Attentats, flux migratoires, racisme, les tragédies et conflits se multiplient. Le Mal a-t-il prit le contrôle du monde ? Un roman glaçant, qui crée une forme de malaise.

Informations pratiques

Le prince de ce monde, Emmanuelle Pol – Editions Finitude, mars 2020 – 192 pages – 17€

2 réflexions sur “Le prince de ce monde, Emmanuelle Pol

  1. Le mal est un vrai thème qui englobe toute la vision du monde de chacun de nous. Au vu de cette chronique je ne suis pas bien convaincu que ce livre va aider en quoi que ce soit à comprendre. Il semble plutôt éviter les vrais questions et en rester à des impressions générales, favorisant alors la peur et l’incompréhension. Je me trompe peut-être… ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s