Rentrée littéraire : Rosa Dolorosa

Rosa Dolorosa
©Karine Fléjo photographie

Un magnifique premier roman, absolument hypnotique. Jusqu’où une mère peut-elle aller pour protéger son fils? Un combat maternel superbe et bouleversant.

Mère et fils : un duo inséparable

Rosa a eu son fils très jeune, et, depuis l’âge de ses 8 ans, l’élève seule. C’est donc une relation exclusive et indiciblement forte qu’ont tissée Rosa et Lino âgé aujourd’hui de 23 ans. Ils vivent ensemble, travaillent ensemble et ont des projets ensemble. Leur rêve? Fermer leur restaurant « Le petit soleil » et ouvrir dans le vieux Nice un hôtel avec un énorme aquarium rempli de méduses. Un rêve bientôt réalité.

Mais c’était sans compter avec cette terrible affaire : un jeune enfant de 8 ans, fils de leur serveuse, est retrouvé assassiné. Pire encore : tout et tous semblent accuser Lino. Une culpabilité inconcevable pour Rosa.

Aussi, même si une vilaine tâche sur la jambe l’élance atrocement, même si la raison voudrait qu’elle consulte un médecin de toute urgence, sa priorité est ailleurs. Et cet ailleurs s’appelle Tino. Aussi grande soit sa douleur, elle résistera, ne se découragera pas. Le défendra bec et ongles.

A-t-elle raison de croire en son innocence? Parviendra-t-elle à faire libérer son fils? Jusqu’où ira-t-elle pour le défendre?

Le combat d’une mère

C’est un premier roman très abouti que nous livre Caroline Dorka-Fenech, avec Rosa Dolorosa. Le combat acharné d’une mère pour protéger son fils. Quel qu’en soit le prix. Quels qu’en soient les risques. Mais surtout, quelle que soit sa responsabilité dans ce drame.

C’est un combat dantesque, presque animal, celui d’une louve pour son petit, auquel le lecteur assiste, hypnotisé par l’intensité émotionnelle qui se dégage du texte, par le courage de cette femme et mère. Captivé par l’intrigue.

Impossible de reposer le livre une fois la lecture commencée.

Impossible d’oublier la formidable Rosa une fois la lecture terminée.

Un excellent cru de cette rentrée littéraire! A lire absolument.

Informations pratiques

Rosa Dolorosa, Caroline Dorka-Fenech – Editions de La Martinière, août -2020 – 282 pages – 18€

2 réflexions sur “Rentrée littéraire : Rosa Dolorosa

  1. Pingback: 14 livres à offrir pour Noël | Les chroniques de Koryfée, blog littéraire de Karine Fléjo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s