Bande dessinée : Les enfants trinquent, Camille K.

Les enfants trinquent, par Camille K.
©Karine Fléjo photographie

Une bande dessinée percutante, sur les traumatismes subis par l’enfant quand un de ses parents souffre d’alcoolisme.

Les enfants et l’alcoolisme parental

Ninon n’a beau avoir que 8 ans, elle a bien compris qu’à la maison, il y avait quelque chose qui clochait. Enfin quelqu’un : sa mère. En effet, cette dernière entre dans des colères folles quand elle boit un verre de trop, se donne en spectacle, se dispute avec son père, planque des bouteilles partout dans la maison. Et quand elle est ivre morte, elle cuve son vin dans son lit, incapable de s’occuper de Manon et de son petit frère Louis. Incapable de préparer le repas.

Alors Manon tente d’en parler aux adultes autour d’elle, mais sa voix d’enfant n’est pas prise au sérieux. Pire, son papa préfère faire l’autruche et lui demande de ne pas parler de cela en dehors de la maison,

Aussi, même si Manon désirerait aimer sa mère comme les autres petites filles aiment leur maman, même si elle aspire à vivre « normalement », elle ne peut s’empêcher de lui en vouloir d’être ainsi, a peur d’elle. Une situation qui fait enfler en elle une terrible colère…

Une bande dessinée très forte

Les enfants trinquent, de Camille K. aux éditions Albin Michel, est une très belle illustration des répercussions sur l’enfant de l‘alcoolisme parental. Ici la fillette est invitée à ne pas parler de ce dont elle est témoin à la maison, à étouffer ses émotions, ses sentiments, ce qui fait naître dans l’ombre une colère décuplée. Bien souvent ces enfants grandissent avec la conviction qu’ils n’ont pas le droit d’exprimer leur ressenti, leurs préférences, leurs peurs, leurs souffrances. Des troubles très bien analysés ici, tandis que la bichromie montre combien l’enfant bascule sans cesse de la lumière à l’obscurité, de l’insouciance à la peur, de l’enfance à une maturité prématurée, en raison du comportement versatile du parent alcoolisé.

Une bande dessinée forte, percutante, sur les ravages collatéraux de l’alcool.

Informations pratiques

Les enfants trinquent, Camille K. – Editions Albin septembre 2020 – 18€ – 11 pages

2 réflexions sur “Bande dessinée : Les enfants trinquent, Camille K.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s